To the top button

26.07.2018 Actualités Programme d'aide Tous Syrie C’est très jolie ici!

  • Catégories
  • Pays

Le papa a de Jamil a été tué pendant la guerre ci- en Syrie. La maman de Jamil n’était plus a capable de s’occuper de lui. Elle l’a aban- donné et a disparu. Le petit garçon de7 ans est arrivé au nouveau village d’en- fants SOS de Saboura, près de Damas, en 2017. Il nous raconte comment il s’y est intégré au cours de l’année écoulée.

Pourquoi as-tu rejoint le village d’enfants SOS?
Jamil: Avant, je vivais avec ma mère. La police m’a trouvé près de la grande mosquée, à Damas et m’a conduit au centre de transition SOS. J’y suis resté près de deux ans, avant de rejoindre le nou- veau village d’enfants SOS de Saboura.

Comment as-tu été accueilli au village d’enfants SOS?
Je me souviens que Monsieur Ghoufran, le directeur du village, et ma nouvelle maman SOS m’atten- daient devant le portail. Lorsque j’ai fait la connais- sance de mes neuf frères et sœurs, je me suis senti étranger. Ils parlaient et jouaient tous ensemble, et j’étais très timide. Je ne savais pas encore qu’ils étaient tous très gentils. Quand j’ai découvert ma nouvelle maison, je l’ai trouvée très jolie, propre et chaleureuse. Dans ma chambre, mon lit avait été fait avec des draps propres. Ma maman SOS s’appelle Lama. Elle est très gentille, et je l’appelle
«maman».

Te souviens-tu de tes premières expériences?
Au début, je ne savais pas qu’il y avait un immense jardin avec une balançoire et même une piscine. J’entendais seulement les voix des enfants qui jouaient dehors et je regardais par la fenêtre. Je n’ar- rivais pas à croire à quel point cet endroit était joli, et j’étais très ému. Ma maman SOS m’a demandé si je voulais l’accompagner pour voir le jardin. En- suite, j’ai joué au football avec d’autres enfants, et je me souviens seulement que nous avons perdu le match. Mais c’était super.

Aimes-tu vivre au village d’enfants SOS?
Oui, je suis très heureux. Lama, ma maman SOS, est très gentille avec nous tous. Chaque mois, elle suspend une affiche sur son placard. Tous nos noms sont inscrits dessus et elle nous donne des autocol- lants de couleur. Si nous nous sommes bien com- portés, nous pouvons en coller un à côté de notre nom. Comme récompense, nous recevons une sur- prise. Ce mois-ci, j’ai déjà reçu deux autocollants!

Qu’aimes-tu en particulier dans ta famille SOS?
J’aime le fait que nous nous appréciions tous et que nous nous aidions mutuellement. Par exemple, nous faisons nos devoirs ensemble. J’adore aussi jouer avec nos petites voitures et je les fais monter et descendre dans le couloir. Ma voiture bleue est particulièrement rapide. Quand Lama, notre maman SOS, fait du pop- corn et que nous regardons un film tous ensemble, c’est un moment très spécial. C’est presque comme au cinéma. Ce que je préfère, ce sont les dessins ani- més, comme Tom et Jerry. Cela me fait penser à mes frères et sœurs, quand ils se courent après. Seule la clôture autour de la piscine me dérange, mais elle est nécessaire pour que les petits enfants ne tombent pas dans l’eau. J’aime beaucoup Lama, ma maman SOS. Elle est toujours à mon écoute quand j’ai besoin de parler. Elle sourit toujours et ne me gronde jamais quand je fais des erreurs.

Vas-tu à l’école?
Oui, je suis en première année. Ma matière préférée est l’arabe. Dès que j’ai du temps libre, je dessine. Je range mes dessins dans le tiroir de mon armoire. Quand je serai grand, je voudrais être pilote. J’aime- rais tout voir d’en haut et pouvoir aller où je veux.

As-tu un grand souhait?
J’aimerais revoir ma vraie maman, Abeer.