To the top button

25.03.2021 Actualités Tous Afrique SOS Villages d’Enfants condamne fermement les attaques terroristes au Niger

  • Catégories
  • Région

SOS Villages d’Enfants se déclare profondément choqué par les récentes attaques terroristes au Niger et les condamne avec la plus grande fermeté.

Berne/Niamey.- Lundi, 137 personnes ont perdu la vie lors d’attaques terroristes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, dont 22 enfants et adolescents. Cela signifie que plus de 300 personnes ont déjà été tuées par des terroristes depuis le début de l’année.

Une crise humanitaire massive
« Nous sommes très inquiets ! Le Niger est l’un des pays dont les structures sont les plus faibles au monde, qu’il s’agisse d’éducation, de nutrition, de soins médicaux ou de sécurité », explique Madougou Mamoudou, directeur de SOS Villages d’Enfants Niger. Les attaques ont secoué un pays qui, loin des préoccupations de la population mondiale, connaît pourtant depuis des années une crise humanitaire massive.

Terreur, changement climatique et faim
Le Niger se classe au dernier rang de l’« indice de développement humain » des Nations unies. Le changement climatique et la désertification croissante rendent la vie ici de plus en plus difficile. 3,8 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire, dont 2 millions d’enfants. Les experts craignent que d’ici 2021, 457 000 enfants de moins de cinq ans ne souffrent de malnutrition aiguë. Plus de la moitié des enfants âgés de 7 à 16 ans ne vont pas à l’école. « La pandémie de coronavirus a encore affaibli le pays dans tous les domaines », constate Mamoudou. Pour de nombreux enfants et adolescentes, c’est désormais une question de survie.

Éduquer contre la radicalisation
SOS Villages d’Enfants Suisse aide 2000 familles pauvres et leurs enfants au Niger à se construire une existence indépendante et offre à 117 enfants privés de protection parentale la chaleur d’un foyer dans le village d’enfants SOS de Dosso. « Il est important de pouvoir aider dès maintenant les personnes directement touchées par le massacre », assure Urs Bernhard, responsable du programme. « À plus long terme, notre travail sur le terrain sert à donner des perspectives aux enfants, adolescents et leurs parents. L’éducation pour tous représente une base importante contre la radicalisation au Niger. »

Aidez-nous maintenant à soutenir les victimes des attaques terroristes et à promouvoir des initiatives éducatives.

Responsable du contenu:

Nathalie Rutz

Je suis responsable de la communication pour les droits des enfants du monde entier.

À propos de la personne
retour