To the top button

06.05.2021 Actualités Tous Mondial Soutien aux victimes

  • Catégories
  • Région

SOS Villages d’Enfants International crée une commission spéciale pour enquêter sur les cas de maltraitance et apporter son soutien aux victimes. Elle lance un plan d’action et s’engage par des mesures concrètes.

SOS Villages d’Enfants Suisse a été informée par l’organisation faîtière SOS Villages d’Enfants International que des enfreintes à ses valeurs et normes fondamentales ont été constatées dans le cadre d’enquêtes indépendantes initiées par l’organisation non gouvernementale. En réaction immédiate à ces rapports, le plus haut organe de surveillance de SOS Villages d’Enfants International – le conseil international – a pris des mesures pour examiner, réparer et prévenir de tels cas afin de garantir systématiquement la qualité de la prise en charge pour tous les enfants.

L’ONG SOS Villages d’Enfants gère actuellement plus de 560 villages d’enfants et structures d’accueil de type familial dans le monde entier, qui accueillent plus de 65 000 enfants privés de protection parentale. De plus, elle renforce quelque 350 000 familles touchées par la pauvreté et leurs enfants grâce à plus de 620 programmes de renforcement de la famille. La protection de l’enfance est la priorité absolue de l’organisation. Depuis 2008, SOS Villages d’Enfants a mis en place une multitude de mesures visant à ancrer la protection des enfants dans quelque 3000 projets SOS dans le monde. Les collaborateurs et collaboratrices de 137 pays ont été formés de manière ciblée et des équipes d’évaluation ont été mises sur pied pour examiner les cas suspects. Des processus ont été établis afin que les enfants puissent aussi s’adresser à des personnes de confiance, au besoin de manière anonyme. Cela a permis à la fois de protéger les enfants et d’appliquer des sanctions en cas d’infraction. Dans ce contexte, des experts externes ont confirmé que la grande majorité des associations SOS Villages d’Enfants dans le monde disposent d’un système de protection de l’enfance stable et fiable.

Une enquête révèle des transgressions

Comme l’ont établi des enquêtes indépendantes lancées par les organes de surveillance de l’organisation faîtière SOS Villages d’Enfants, des défaillances dans les domaines de la protection de l’enfance, de la lutte contre la corruption et de la gestion d’entreprise ont été constatées ces dernières années dans une cinquantaine des 3000 projets de l’ONG dans le monde. Malgré tous les efforts, elles n’avaient jusqu’à présent pas été détectées. Les victimes, les témoins et les lanceurs d’alerte qui ont fait part de leurs expériences n’ont pas été crus par les dirigeants d’association et aucune mesure n’a été prise pour changer la situation, ou les mesures prises ont été insuffisantes. Dans d’autres cas examinés par des enquêteurs internes ou externes, les recommandations ont été ignorées ou insuffisamment appliquées. Chacun de ces cas est un cas de trop.

SOS Villages d’Enfants présente ses excuses et apporte son soutien aux victimes

SOS Villages d’Enfants Suisse déplore profondément ces événements et en a informé cette semaine ses donateurs et ses partenaires. SOS Villages d’Enfants Suisse se joint aux excuses présentées par la CEO, Ingrid Johansen, qui dirige la fédération internationale depuis le début de l’année. Celle-ci souligne que « la sécurité et le bien-être des enfants et des adolescents de nos programmes sont notre principale préoccupation. C’est notre raison d’être. Nous sommes profondément navrés qu’il y ait eu, au sein de l’organisation, des cas dans lesquels certains d’entre nous ont brisé notre promesse d’assurer la sécurité des enfants. Je tiens aujourd’hui à m’excuser au nom de la fédération auprès des enfants et des jeunes qui ont subi un préjudice. Les enfants et les jeunes ont besoin d’adultes auxquels ils peuvent faire confiance. Je regrette sincèrement que nous ayons parfois trahi cette confiance. »

Instauration d’une commission spéciale indépendante

Afin de gagner à nouveau la confiance de nos donatrices, donateurs et partenaires, mais surtout des enfants qui restent sous notre protection, le conseil international a lancé un plan d’action composé des mesures suivantes :

  • Création d’une commission spéciale indépendante : cette commission, sous la direction d’une personne externe et expérimentée, examinera les cas en détail à partir de mai 2021. Les noms des membres de la commission, leur mandat et la procédure seront publiés prochainement sur le site Internet international de SOS Villages d’Enfants.
  • Réparation auprès des personnes concernées : des moyens seront mis à disposition avec les réserves existantes pour offrir un soutien individuel direct à tous les enfants, adolescents et autres personnes touchés dans les programmes SOS Villages d’Enfants, afin d’assurer que toutes les personnes concernées puissent bénéficier d’une aide. Le soutien aux victimes comprend une assistance médicale, psychologique, psychosociale et juridique, ainsi qu’un soutien pour améliorer les conditions de vie individuelles.
  • Prévention grâce à un système international de médiateurs : sur la base du modèle éprouvé mis en place par les associations membres en Autriche et en Allemagne, des offices de médiation seront instaurés au niveau international et dans chaque pays membre afin de soutenir les victimes et les lanceurs d’alerte. Les domaines de compétences des médiateurs seront publiés sur le site Internet de SOS Villages d’Enfants International.
  • Examen des processus internes : SOS Villages d’Enfants International examinera ses politiques, processus et normes relatifs à la protection de l’enfance, à la lutte contre la corruption et à la bonne gouvernance avec le soutien d’experts externes.

SOS Villages d’Enfants Suisse ne gère pas de projets propres en Suisse. « SOS Villages d’Enfants Suisse soutient l’enquête mise en place et l’élucidation complète des transgressions par une commission indépendante. Nous avons conscience que nous ne pourrons pas effacer les injustices du passé. Nous mettons néanmoins tout en œuvre pour que les responsables répondent de leurs actes et que les personnes lésées soient soutenues », déclare Alain Kappeler, directeur de SOS Villages d’Enfants Suisse. « Nous ne pourrons effectuer des progrès constants en faveur de la protection de l’enfance que si nous faisons face aux défaillances ouvertement et sans œillères. Nous espérons que nos donatrices, donateurs et partenaires nous accompagneront dans ce processus indispensable. En vous ayant à nos côtés, nous pourrons apprendre de ces transgressions et poursuivre notre important travail en faveur des enfants en détresse. »

Plus d’informations sur SOS-Kinderdörfer weltweit. 

Plus d’informations sur SOS Children’s Villages International. 

Responsable du contenu:

Nathalie Rutz

Je suis responsable de la communication pour les droits des enfants du monde entier.

À propos de la personne
retour