To the top button

10.05.2022 Actualités Tous Suisse Les enfants expliquent, les adultes devinent

  • Catégories
  • Région

Nos ambassadeurs et ambassadrices SOS ont la fièvre des devinettes : qui, parmi eux, devinera le plus rapidement les termes décrits par les enfants ?

Au début de l’année dernière, SOS Villages d’Enfants s’est mise à la recherche d’une classe d’école primaire ou d’un groupe d’enfants au jardin d’enfants afin de présenter le travail de SOS Villages d’Enfants de manière divertissante par vidéo. Et nous avons trouvé de vrais talents dans le jardin d’enfants de Hinteregg. Dans un clip vidéo , les enfants participants ont expliqué des termes, directement ou indirectement liés à nos priorités, sans les utiliser explicitement.

À peine le tournage terminé, nous avons invité quelques-uns de nos ambassadeurs et ambassadrices SOS dans nos bureaux de Berne afin de les faire deviner ce que les enfants expliquent dans le vidéo. Ce qui semblait simple était plus compliqué qu’on ne le pensait. Vous aussi, vous voulez deviner ou simplement regarder comment Michèle et Manuel Burkart, Kiki Maeder et Marco Wölfli se débrouillent avec les devinettes ? Dans tous les cas, nous vous souhaitons un bon divertissement :

Nos ambassadeurs et ambassadrices SOS

Les ambassadeurs et ambassadrices SOS s’identifient aux valeurs et à la mission de SOS Villages d’Enfants. Grâce à leurs activités professionnelles, ils sont en contact avec le public et font connaître notre travail dans le monde. Ils s’engagent bénévolement avec nous à travers des actions conjointes en faveur des enfants en détresse et contribuent à faire entendre les besoins des enfants et des jeunes du monde entier.

Qu’est-ce que ces termes ont à voir concrètement avec SOS Villages d’Enfants ?

Argent : Les familles qui sont aux prises avec la pauvreté peinent souvent à s’occuper de leurs enfants comme elles le devraient. Les enfants sont confrontés aux périls de la malnutrition, de la négligence et du travail. Grâce à des mesures de promotion des revenus, SOS Villages d’Enfants aide ces familles à rompre le cercle vicieux de la pauvreté et de la privation d’éducation.

Égalité :  Si les femmes et les filles n’ont pas ou moins d’accès à l’éducation, il est difficile, pour une famille ou une communauté, de se développer. SOS Villages d’Enfants Suisse s’engage pour l’égalité des sexes dans tous ses projets. Et ce, en permettant aux filles d’accéder à l’éducation et en renforçant l’autonomie des femmes grâce à des mesures de promotion des revenus, comme au Niger et avec le projet « Borne Fontaine ». En outre, SOS Villages d’Enfants aide les mères mineures, comme Indira du Nicaragua, à sortir d’une situation difficile pour voguer vers un avenir meilleur.

Hobbies : Des enfants sans jeux ni centres d’intérêt ? Inimaginable. Les hobbies permettent aux enfants d’être insouciants et encouragent leur créativité ainsi que leurs aptitudes sociales. Lorsqu’un enfant doit travailler au lieu de jouer ou que la famille n’a pas les moyens financiers de lui permettre de pratiquer un hobby, les conséquences sont graves. Dans les villages d’enfants SOS, les enfants peuvent jouer, découvrir et développer leurs propres talents.

École : À ce jour, on dénombre encore 152 millions d’enfants dans le monde qui travaillent au lieu de fréquenter l’école. Les programmes de SOS Villages d’Enfants leur donnent accès à l’éducation. Plus tard, nous promouvons leurs compétences professionnelles et sociales, par exemple dans le cadre de nos programmes de formation au Lesotho. Nous sensibilisons les familles à l’importance de l’éducation et nous luttons contre le travail des enfants.

Famille et foyer : Dans le monde, un enfant sur dix est livré à lui-même. Sous l’effet des guerres, des catastrophes et de la pauvreté, des familles éclatent, des enfants sont négligés et maltraités. Pour empêcher cela, SOS Villages d’Enfants accompagne les familles en détresse en leur offrant des conseils et en leur proposant des programmes de formation et d’amélioration des revenus. Les enfants, comme Arban, qui n’ont plus de cadre familial retrouvent la chaleur d’un foyer dans les villages d’enfants SOS. Ils y grandissent auprès d’une personne de référence stable et de frères et sœurs, dans une maison où ils peuvent de nouveau être des enfants, tout simplement. La priorité est donnée systématiquement aux besoins de chaque enfant.

Les vidéos vous inspirent à soutenir notre travail ? Vous pouvez faire un don directement ici.

Responsable du contenu:

Nicole Hardegger

À propos de la personne
retour