To the top button
Faire un don

Occasion pour le don

Occasion du don

Naissance

  • Naissance
  • Anniversaire
  • Autre

Je fais un don

Intervalle de don

Une fois par mois

  • Une fois par mois
  • Chaque trimestre
  • Chaque semestre
  • Une fois par an

Montant

CHF

Bitte Betrag wählen oder eingeben

Nous vous remercions du soutien que vous apportez aux programmes de la Fondation SOS Village d’Enfants Suisse par votre don.

17.08.2022 Actualités Tous Afrique Niger : un pont vers l’éducation

  • Catégories
  • Région

Au Niger, la pauvreté généralisée oblige encore de nombreux élèves à travailler au lieu d’aller à l’école. Dans les classes dites « ponts », les enfants et les jeunes concernés ont la possibilité de rattraper les matières qu’ils ont manquées.

Aujourd’hui encore, trop de jeunes, et notamment au Niger, doivent négliger leur éducation pour aller travailler, car leur famille est au bord de la faillite et que même les besoins de base tels que l’alimentation et les médicaments ne peuvent pas être satisfaits. Trois enfants sur dix en âge d’aller à l’école primaire ne peuvent se permettre de le faire. Dans les classes plus âgées, le problème est encore plus accentué, en particulier pour les filles : elles se marient jeunes et commencent à travailler plus tôt. Pour ce qui est de l’école, ce sont les fils qui sont privilégiés dans de nombreuses familles, et ce dans un pays où la proportion de personnes de plus de 15 ans sachant lire et écrire est déjà exceptionnellement faible (35 %) (source : The World Factbook).

Aide pour le matériel scolaire et bourses

SOS Villages d’Enfants soutient les enfants et les jeunes qui ont dû interrompre leur scolarité en leur offrant des bourses et du matériel scolaire pour les classes « ponts ». Actuellement, 375 élèves de Niamey et de Kantché se préparent à réintégrer le système scolaire. « Ils ont un an pour rattraper les cours qu’ils ont manqués en raison de leur décrochage scolaire, après quoi ils sont prêts à reprendre leurs études », explique Anouk Zulauf, responsable des programmes de SOS Villages d’Enfants. Les élèves fréquentent la classe « pont » pendant environ un an avant de retourner dans une classe normale.

Les classes « ponts » permettent de remettre les jeunes sur le chemin de l’éducation.

Les classes « ponts » permettent de remettre les jeunes sur le chemin de l’éducation.

Les classes « ponts » sont un élément crucial du programme de renforcement de la famille et du travail éducatif de SOS Villages d’Enfants au Niger. Ce n’est qu’en trouvant une façon de générer plus de revenus pour les familles touchées par la pauvreté que nous pouvons poser les bases pour ramener les enfants et les jeunes à l’école. Grâce aux classes « ponts », nous créons des conditions équitables pour que le retour à l’éducation normale soit durablement réussi et pour aider les élèves à sortir du cercle vicieux du manque d’éducation et de la pauvreté. Vos dons nous permettent d’aider les enfants en détresse.

Décrochage scolaire en Suisse : ça n’existe pas ? Détrompez-vous !

En Suisse, on est obligé d’aller à l’école jusqu’au degré secondaire II. Le décrochage et la réinsertion scolaires ne sont donc pas des thèmes que l’on aborde beaucoup, les données à ce sujet étant rares. On estime qu’environ 5000 jeunes quittent l’école chaque année. En 2020, 4,8% des 18-24 ans n’avaient pas été au bout du degré secondaire II. Le point positif, c’est que ce pourcentage est en baisse constante depuis 2010 (source : OFS, 2021).

Responsable du contenu:

David Becker

Lorsque je crée du contenu en mots et en images, je suis inspiré par la vue d'ensemble et touché par les petits détails.

retour