To the top button

Aide d’urgence de SOS
face à la crise du coronavirus

Dans 136 pays et régions à travers le monde, SOS Villages d’Enfants prend toutes les mesures nécessaires pour protéger les enfants, les adolescents et ses collaborateurs du coronavirus.

Nous aidons maintenant

  • Prise en charge des enfants orphelins: nous aidons nos collègues d’Italie, d’Espagne et de toute l’Europe à mettre en place un programme de prise en charge des enfants. Nous développons également nos services de soins dans les pays en développement pour les enfants qui ont perdu leurs parents à cause du virus.
  • Éducation et prévention: Nous formons nos soignants SOS et informons les communautés pour les aider à contenir la propagation du virus.
  • Soins d’urgence pour les familles: Nous soutenons les familles avec de la nourriture et des produits d’hygiène.
  • Aider les gens à s’aider eux-mêmes: Nous aidons les parents à reconstruire leurs moyens de subsistance après la crise et leur fournissons des microcrédits.

 

Votre don nous aide à poursuivre nos programmes à travers le monde. Merci beaucoup!

Aider

Nous aidons et avons besoin de votre soutien

En temps de crise, les personnes vulnérables sont particulièrement en danger. Les pays les plus pauvres où nous sommes présents enregistrent également de plus en plus de cas de coronavirus. Pendant que nous nous inquiétons des rayons vides de nos supermarchés, il est là-bas question de survie. Dans beaucoup de ces pays, les soins de santé primaires sont à leur limite, l’accès à l’eau potable est insuffisant, les personnes vivent à l’étroit et de nombreux enfants orphelins sont en danger, car ils risquent de perdre les seules personnes qui s’occupent encore d’eux, leurs grands-parents. Nous ne pouvons pas abandonner ces enfants dans cette crise.

Dans cette situation extraordinaire, nous dépendons particulièrement de votre solidarité et vous sommes reconnaissants pour chacun de vos dons visant à aider les enfants qui nous sont confiés pendant la pandémie de coronavirus.

Nous suivons de près la situation dans tous les pays et villages d’enfants, et vous tiendrons informés sur cette page et sur nos divers réseaux sociaux en cas d’évolution. Si vous avez des questions, vous pouvez nous contacter à l’adresse info@sos-kinderdorf.ch ou sur Facebook, Instagram et LinkedIn.

SOS Villages d’Enfants Suisse suit les recommandations des autorités suisses et demande donc à tous ses collaborateurs de travailler depuis chez eux. Mais même en ces temps difficiles, nous souhaitons poursuivre notre travail et venir en aide aux enfants en détresse.

 

Don immédiat

Pour connaître les dernières informations relatives à SOS Villages d’Enfants, veuillez consulter notre bandeau d’information:

20.05.2020- Nicaragua: pas de verrouillage, des leçons virtuelles dans les SOS Villages d'Enfants  

Le 19 mai, on comptait officiellement 25 personnes infectées et 8 décès (chiffres de l’OMS). Le gouvernement n’a toujours pas ordonné le verrouillage de la base. De grands événements se déroulent encore. La mobilité à l’intérieur du pays n’a pas été restreinte. Toutefois, les frontières avec les pays voisins ont été fermées. En plus du Covid-19, le Nicaragua est menacé par d’autres maladies telles que la dengue, le zika et le chikungunya, pour lesquelles le ministère de la santé se prépare. De nombreuses personnes vivent dans des maisons surpeuplées et n’ont que peu de protection. Dans certains endroits, des cours en ligne sont proposés, mais tous les élèves ne peuvent pas les utiliser en raison du manque d’équipement terminal. Les familles de nos programmes qui sont économiquement menacées par la crise reçoivent une aide alimentaire. Les enfants, les jeunes et les personnes qui s’occupent d’eux ne quittent les installations de SOS Villages d’Enfants qu’en cas d’absolue nécessité. Tous les ménages ont reçu suffisamment de savon et de masques. Les enfants et les adolescents bénéficient d’un soutien psychologique et d’activités de loisirs utiles. Les cours à l’école se déroulent de manière virtuelle.

20.05.2020- Lesotho: reprise du programme de formation professionnelle SOS  

Cours de couture: La classe a repris le 18 mai 2020. Les participants ont été divisés en deux groupes de 13 personnes chacun, qui suivent les cours en alternance sept jours sur sept. Des désinfectants pour les mains sont fournis dans les salles de classe et les stagiaires sont encouragés à se laver les mains régulièrement.

Masques: les stagiaires sont équipés de masques jetables pour les premiers jours. Ensuite, ils coudront eux-mêmes des masques dans le cadre des leçons. Ces masques seront également mis à la disposition des stagiaires qui suivent d’autres cours.

Cours sur les TIC: Le fournisseur a proposé de tenir les deux modules restants pendant la première semaine d’août 2020. Le deuxième groupe ne commencera donc qu’en septembre au lieu de juin. Les cours seront également terminés avec un retard correspondant. Cette mesure de précaution est due au fait que c’est actuellement l’hiver au Lesotho et que le prestataire veut éviter les infections pendant la saison froide.

Cours sur la transformation des aliments: les cours reprendront le mardi 26 mai 2020. Cela signifie que le premier groupe achèvera la formation en juin.

Cours de “Life Skills”: Le fournisseur proposé, le Centre for Impacting Lives (CIL), élaborera une proposition sur la manière de gérer les cours dans le respect des règles d’hygiène.

Cours dans l’industrie de la construction: Le fournisseur proposé, l’Institut technique de Ketleho (CTI), élaborera une proposition sur la manière dont les cours peuvent être offerts dans la situation actuelle.

Centre de formation: Les travaux de rénovation mineurs prévus ont commencé la semaine dernière et doivent être achevés d’ici le vendredi 22 juin.

20.05.2020- Lesotho: premier assouplissement des restrictions  

Les gens peuvent se déplacer librement entre 6h00 et 19h00, les bars et les restaurants sont à nouveau ouverts avec des heures d’ouverture limitées. Les écoles primaires et secondaires (lycées) seront réouvertes, mais uniquement pour les élèves de l’Externat. Écoles professionnelles et universités : ces établissements d’enseignement devraient bientôt reprendre leurs activités normales, mais aucune date exacte n’a encore été donnée. L’équipe de gestion nationale de SOS Villages d’Enfants fonctionne à nouveau normalement, mais avec une charge de travail réduite (de 8h30 à 15h). Les autres membres du personnel travaillent selon un horaire flexible. Les écoles sont équipées de matériel d’hygiène. Les étudiants sont encouragés à apporter leurs propres masques. Les chambres sont régulièrement désinfectées. Du matériel d’hygiène est mis à la disposition de tout le personnel. Les villages d’enfants SOS restent fermés.

18.05.2020- Niger: Les mesures sont assouplies  

Selon le comité d’experts nigérien, la situation s’assouplit, c’est pourquoi les mesures sont progressivement assouplies. Les écoles rouvriront le 1er juin. Dorénavant, les lieux de culte religieux seront à nouveau ouverts, mais les mesures d’hygiène doivent être respectées. Le couvre-feu à Niamey a été levé le 13 mai. Le 12 mai, 8 femmes et 14 hommes ont été nouvellement infectés par le virus. Cela porte le nombre total de cas à 854, dont 47 décès.

20.04.2020- Inde: pénurie d'eau et menace d'augmentation du taux de mortalité due à la malnutrition  

369 millions de personnes, soit plus de 80% de la population en Inde, travaillent dans le secteur informel sans sécurité sociale. Un jour à la maison signifie que les familles n’ont pas de nourriture. En Inde, un tiers des enfants sont déjà mal nourris. Les fournisseurs d’eau ne se rendent plus dans les bidonvilles surpeuplés par crainte d’infection. Il n’y a pratiquement pas d’eau potable, et encore moins pour se laver les mains. Seulement un cinquième de tous les ménages en Inde ont accès à l’eau courante. Dharavi, le plus grand bidonville de Mumbai, compte 270 000 habitants au kilomètre carré. La mise à distance sociale est donc impossible pour beaucoup. SOS Villages d’Enfants a mis en place une campagne de collecte de fonds pour l’Inde afin de fournir plus d’aide sur le terrain avec des colis d’aide d’urgence.

15.04.2020 - Népal : garder le contact par téléphone  

Le verrouillage au Népal se poursuit, de nombreux Népalais sont récemment revenus de l’étranger. A Itahari Sunsari et Gorkha, les activités de SOS Villages d’Enfants ont dû être arrêtées, les employés sont restés chez eux. Toutefois, ils maintiennent le contact avec les bénéficiaires par téléphone. Au total, 261 familles ont été interrogées de cette manière afin de déterminer leurs besoins et de leur apporter le meilleur soutien possible. Si nécessaire, ils seront soutenus par des aliments à l’avenir. En outre, ils seront conseillés sur la manière de développer des stratégies d’adaptation à la situation actuelle. Il est réjouissant de constater que les familles suivent les mesures prises par les autorités et sont également informées des offres d’aide locales. Les personnes interrogées sont également très heureuses que SOS Villages d’Enfants s’occupe d’elles et reste en contact avec elles.

15.04.2020 - Niger : Le virus corona se propage  

529 infectés, 12 morts, 75 guéris. La pandémie continue de se propager, mais Niamey reste la plus touchée. Il y a un couvre-feu de 19h à 6h du matin, les hôpitaux ont été préparés pour les patients COVID19, des stations de quarantaine temporaires ont été installées. Pour limiter le préjudice économique, les redevances individuelles ont été réduites ou les délais de paiement ont été prolongés. À Niamey, des installations de lavage des mains sont également disponibles dans les lieux publics et devant les établissements de santé. Les villages d’enfants SOS et les installations pour les jeunes ont été désinfectés, et les dépenses non urgentes ont été reportées afin de disposer de réserves pour la nourriture et les médicaments. Le conseil psychosocial est assuré par des personnes de contact.

03.04.2020- Népal: Lockdown strict  

Cinq infections à corona confirmées (au 2 avril). Le gouvernement népalais impose le verrouillage et l’applique strictement avec des contrôles de police. En cas de pandémie, le système de santé népalais atteindrait rapidement ses limites. Il manque non seulement des tests, mais aussi des vêtements de protection. Les enfants, les tuteurs et le personnel de SOS Villages d’Enfants restent dans les villages si possible. SOS Villages d’Enfants continue à organiser des formations sur les questions psychosociales liées au confinement. Les leçons sont allégées par des éléments ludiques et visent à consolider les connaissances sur la pandémie et la manière d’y faire face.

03.04.2020 -Éthiopie: une usine textile éthiopienne fait don de masques de protection pour tous les villages d'enfants SOS  

26 personnes ont été confirmées comme étant porteuses du virus corona (statut 2 avril).
Les frontières avec les pays voisins ainsi que les écoles et les universités restent fermées. Dans notre zone de projet, le Tigré, une interdiction de voyager pendant 14 jours a été établie à partir du 30 mars. L’usine textile éthiopienne Mekelle a fait don de masques de protection pour tous les habitants des villages d’enfants SOS et tous les autres employés de SOS Villages d’Enfants Ethiopie. Dans les villages d’enfants SOS, des stations de lavage des mains ont été installées aux entrées.

03.04.2020 - Niger: Le gouvernement déclare l'état d'urgence  

Il y a actuellement 98 personnes infectées par le corona, dont 95 vivent dans la capitale Niamey. 5 personnes infectées sont mortes entre-temps. Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence. Si le virus se répand au Niger, les conséquences seront dévastatrices. Les hôpitaux manquent d’équipements et d’installations d’isolement. SOS Villages d’Enfants Niger a mis en place une équipe de crise. L’accès aux villages d’enfants SOS sera réduit au minimum et, si possible, il ne faudra pas les quitter. Les familles et les entrées des villages recevront suffisamment de savon, de désinfectants et de thermomètres.

03.04.2020 - Nicaragua: une distraction ludique  

Au Nicaragua, il y a actuellement 5 personnes infectées par le corona, dont une est décédée. Les personnes entrant au Nicaragua en provenance de pays touchés par le Covid-19 doivent être mises en quarantaine. De nombreux enfants ne vont plus à l’école et les magasins restent fermés. Dans les villages d’enfants SOS et dans les installations, des denrées alimentaires, du matériel de nettoyage et des produits d’hygiène ont été achetés pour deux mois. Les enfants et les adultes sont formés au respect des règles d’hygiène. Les mères et les autres personnes qui s’occupent des enfants apprennent à les occuper pendant cette période de manière significative. Il y a du jeu et de la peinture, et des soirées cinéma ou karaoké sont proposées dans les villages. Au cas où les familles à très faible revenu du programme de renforcement de la famille ne peuvent plus se permettre de se nourrir, un plan d’urgence est élaboré.

03.04.2020 - Lesotho: actuellement en quarantaine  

Il n’y a toujours pas de cas confirmé de Covid-19 au Lesotho. Depuis le 29 mars, le Lesotho est en quarantaine jusqu’au 21 avril. Les réunions sont interdites et les écoles sont fermées. Seuls les services essentiels tels que les soins de santé et la police sont maintenus. Une maison d’isolement a été créée dans les villages d’enfants SOS et un stock de matériel d’hygiène et de nourriture a été acheté. Cela devrait permettre aux familles SOS d’être bien équipées même en cas de pénurie d’ici la fin du mois de mai. Dans la mesure du possible, les employés de SOS Villages d’Enfants travaillent à domicile. Les cours de couture et de cuisine ainsi que le cours de ICT ont été interrompus sur instruction de la direction locale de l’éducation.

31.03.2020 - Bolivie: le travail au jardin comme moyen de réduire le stress  

En Bolivie, il y a actuellement 115 cas de corona confirmés et 7 décès. Les frontières sont fermées. Il y a un couvre-feu temporaire et des journées de travail raccourcies. Les écoles, les cafés, les restaurants et les cinémas sont fermés. Afin de minimiser le stress de la situation de crise et de rester actifs, les enfants et les adolescents du village d’enfants SOS de Potosí aident les soignants SOS dans les jardins du village et récoltent des légumes frais. Le projet de jardin sensibilise également les enfants à l’environnement et à la nutrition.

30.03.2020 - Syrie: Des mesures d'hygiène renforcées  

En Syrie, il n’y a actuellement que 10 personnes infectées par le coronavirus, dimanche il y a eu le premier décès. Toutefois, en raison des conflits en cours et des flux de réfugiés dans le pays, on s’attend à un nombre élevé de cas non signalés et à une propagation rapide. Des millions de réfugiés vivent déjà dans des conditions d’hygiène extrêmement mauvaises. Le système de santé syrien ne sera jamais en mesure de résister à une pandémie. SOS Villages d’enfants Syrie a stérilisé tous les villages d’enfants pour éviter la propagation du virus du virus corona. En outre, une équipe de médecins s’est portée volontaire pour effectuer des examens médicaux de tous les enfants, des soignants et du personnel SOS de nos programmes.

31.03.2020 - Éthiopie: Les rayons alimentaires se vident  

Les épiceries sont approvisionnées en quantité limitée, car les exportations de divers pays sont annulées ou subissent de longs retards. Les familles pauvres des programmes de renforcement des familles SOS risquent de partir les mains vides, car de nombreux provisions en masse sont effectués. SOS Villages d’Enfants Éthiopie prévoit de soutenir ces familles et de protéger ses propres réserves de nourriture grâce à des mesures de sécurité supplémentaires contre les vols.

25.3.2020 - Éthiopie: Le village d'enfants SOS est prêt  

Il n’y a pas encore de cas de coronavirus au sein de nos programmes ou dans les villages SOS. Les enfants ne sont plus autorisés à quitter les villages. Des maisons de quarantaine et des réserves de nourriture et de savon ont été mises en place. SOS Villages d’Enfants poursuit les programmes de renforcement de la famille. De plus, tous les partenaires du projet, les enfants et les familles sont sensibilisés aux mesures d’hygiène. Dans la mesure du possible, les employés travaillent à domicile.

19.03.2020 - Népal: soutien psychologique aux enfants et aux jeunes  

Les enfants, les adolescents et les mères SOS restent à l’intérieur des villages. SOS Villages d’enfants Népal offre un soutien psychologique aux enfants et aux adolescents en raison de l’isolement et de l’auto-isolement. Le 19 mars, une session d’une journée a été organisée au village d’enfants SOS Népal pour enseigner les mesures de premiers secours psychologiques.

15.03.2020 - Grèce: SOS Villages d'enfants doit suspendre temporairement le travail  

Sur l’île grecque de Lesbos, SOS Villages d’Enfants a dû suspendre temporairement son travail dans le camp de réfugiés de Kara Tepe en raison du coronavirus. Dès que les circonstances le permettront, nous poursuivrons les programmes de soutien éducatif et psychosocial SOS.
En savoir plus

Principales questions sur la COVID-19:

Comment la maladie affecte-t-elle les enfants?  

Etant donné que la COVID-19 est causée par un virus jusque-là inconnu, nous ne disposons pas d’une expérience ou d’informations suffisantes sur son effet sur les enfants. Des personnes de tous âges peuvent être infectées par le virus, mais jusqu’à présent, la maladie semble moins toucher les enfants que les adultes. 

Comment les parents et les accompagnateurs doivent-ils réagir s’ils remarquent des symptômes?  

Les personnes en charge d’enfants présentant des symptômes de la COVID-19 sont priées de consulter un médecin. N’oubliez pas, cependant, que la toux, les éternuements et la fièvre peuvent également être les symptômes d’un rhume ou d’une grippe dans de nombreuses régions car c’est aussi la saison de la grippe dans ces parties du monde.

Il est important de demander de l’aide rapidement et d’éviter de se rendre dans les espaces publics pour éviter de transmettre le virus à d’autres. Si un enfant présente les symptômes de la maladie, son parent ou tuteur doit alors contacter un établissement de santé/prestataire médical et demander conseil pour l’enfant. 

Comment sensibiliser son enfant aux mesures permettant de prévenir la propagation du virus?  

Les enfants qui sont encore à la crèche doivent apprendre à adopter de bonnes habitudes d’hygiène. Se laver régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude plié, ne pas se toucher les yeux, le nez ou la bouche quand les mains ne sont pas tout à fait propres… Autant de mesures à enseigner à l’enfant pour prévenir toute nouvelle propagation du virus. 

Comment éviter que son enfant ne s’inquiète?  

Consultez notre blog «Comment expliquer le coronavirus aux enfants?»,vous y trouverez de précieux conseils en la matière.

Comment jongler entre télétravail et vie de famille?  

Consultez notre blog «Coronavirus:conseils pour les parents», vous y trouverez de précieux conseils en la matière.