To the top button

Mutilations génitales féminines

Selon les estimations, près de 200 millions de filles et de femmes ont subi l’excision dans le monde. Malgré les nouvelles lois qui s’appliquent dans les pays pratiquants, nombreuses sont les filles excisées avant l’âge de 15 ans.

Les mutilations génitales féminines, qu’est-ce que c’est?

Les mutilations génitales féminines (en anglais: Female Genital Mutilation, FGM) exposent inutilement les filles et les femmes à des douleurs physiques et psychologiques extrêmes. L’intervention est généralement pratiquée sur des jeunes filles.

Dans certaines cultures, les filles sont excisées immédiatement après la naissance, d’autres seulement à la puberté.

La plupart des excisions se font encore sans surveillance médicale à domicile, à l’aide d’une lame ou d’un rasoir.

Les filles, les femmes et les hommes justifient la nécessité de pratiquer l’excision pour des raisons «d’acceptation sociale».

Où l’excision est-elle pratiquée?

Weibliche Genitalverstümmelung

Les MGF sont pratiquées principalement en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, mais elles sont également très répandues en Europe. Dans certaines régions, une grande proportion de femmes subissent encore des mutilations génitales, et ce malgré les efforts internationaux. Pays ayant le taux de MGF le plus élevé (source Unicef):

Somalie (98%), Guinée (96%), Djibouti (93%), Egypte (91%), Érythrée et Mali (89%), Soudan et Sierra Leone (88%)

Des conséquences terribles pour les filles et les femmes

Les MGF provoquent des conséquences physiques et psychologiques terribles pour les filles qui en sont victimes, et ce pour toute leur vie. L’intervention étant habituellement réalisée sans anesthésie et avec des outils tranchants non stérilisés tels qu’un couteau, un éclat de verre ou une lame de rasoir, le risque d’infection est élevé.

De plus, les filles qui la subissent doivent endurer des douleurs inhumaines et connaissent des saignements importants. Beaucoup d’entre elles perdent connaissance ou sont en état de choc sévère. Certaines meurent par la suite, notamment d’hémorragie.

Autres conséquences:

  • Transmission de maladies telles que le VIH/SIDA liée à l’utilisation d’outils souillés
  • Dépression, traumatisme, anxiété
  • Septicémie, tétanos
  • Complications liées à l’accouchement

Faits et chiffres

200 millions de filles et de femmes sont victimes de mutilations génitales dans le monde. (source: Unicef)

Rien qu’en Suisse, 15 000 filles et femmes sont victimes de mutilations génitales (source: hôpital de l’Île de Berne)

10 ans: c’est l’âge moyen auquel les filles sont excisées (source: womanstats.org)

toutes les 10 secondes, une fille subit l’excision quelque part dans le monde (source : Unicef)

 
22. février 2019

Un acte extrême, des destins brisés

Plus de 200 millions de filles et de femmes dans le monde sont victimes de mutilations génitales.

Lire la suite

Professeure Annette Kuhn, gynécologue à l’hôpital de l’Île de Berne

«L’excision est souvent un sujet tabou. Il faut cependant en discuter et ne pas passer sous silence le handicap physique et les problèmes psychologiques qu’elle entraîne.»

Mettons fin à l’excision

CHF 50.– pour l’éducation

Formation de professeurs, médiation des droits de l’enfant, fourniture de livres et de supports d’apprentissage

CHF 75.– pour l’encadrement et la protection

Structures pour la protection des enfants et la réunification des familles

CHF 150.– pour la santé

Sensibilisation des représentants gouvernementaux et des communes aux risques de la mutilation génitale

 

Votre don nous aide à organiser des campagnes de prévention et d’information à l’intention des parents, des chefs religieux et des enseignants.

Vos dons nous sont très utiles.

80%

Programmes

En moyenne, au moins 80% de vos dons bénéficient directement aux enfants pris en charge par nos projets à l’international.

8%

Administration

Pour chaque franc déboursé, seulement 8% sont alloués aux frais administratifs, tels que les salaires et les charges sociales.

12%

Collecte de fonds

12% sont utilisés pour collecter d’autres fonds et venir en aide à encore plus d’enfants.

Nos ambassadeurs croient en notre travail à l’échelle mondiale

J’ai décidé de soutenir SOS Villages d’Enfants car mon enfance s’est déroulée au sein d’une structure familiale intacte. C’est précisément ce qu’offre SOS Villages d’Enfants dans le cadre de ses programmes de renforcement de la famille ou dans ses villages d’enfants. Ils peuvent avoir une enfance heureuse, avec un véritable esprit de famille et une structure familiale élaborée. Cela leur permet d’envisager un avenir heureux et de bien démarrer dans la vie.

Maria Walliser, ancienne skieuse professionnelle et ambassadrice de SOS Villages d’Enfants

Soutien de SOS Villages d’Enfants

SOS Villages d’Enfants s’engage depuis de nombreuses années pour l’égalité des filles et des femmes et lutte ainsi contre la tradition de l’excision. Dans les pays où les MGF sont pratiquées, comme le Kenya, la Gambie, la Guinée et le Soudan, nous soutenons les femmes à travers des campagnes d’information que nous organisons pour les communautés.

Nous attirons l’attention sur les risques à vie, la situation juridique, les droits de l’enfant, le droit à l’intégrité du corps. Au Kenya et en Gambie, des rituels alternatifs sont mis en avant en plus des campagnes d’information avec les organisations partenaires et les communautés.

Conventions-droits de l’enfant-Nations Unies

Les Conventions des Nations Unies relatives aux droits de l’enfant sont unanimes: Les enfants ont le droit de grandir dans un monde où ils peuvent prétendre à l’égalité des sexes (article 29) ainsi qu’à «la santé, la dignité et au respect de soi» (article 39). En outre, l’Assemblée générale des Nations Unies appelle également à l’abolition des MGF dans ses objectifs de développement durable (SDG 2030).

Nous sommes convaincus que des femmes fortes et instruites ont le pouvoir de changer la société, qu’elles peuvent non seulement préserver leurs filles de cette tradition, mais aussi convaincre leurs maris et leurs fils de s’opposer publiquement à l’excision.

Grâce à nos programmes de renforcement de la famille dans toute l’Afrique, nous accompagnons et soutenons les filles et les femmes ainsi que leurs familles.

Aidez-nous dans nos démarches
 
8. mars 2018

Pas de mariage sans douleur

Avec ses campagnes de sensibilisation, SOS Villages d’Enfants combat la tradition de l’excision et s’engage en faveur de l’égalité des filles et des femmes.

Lire

Les questions et réponses les plus importantes de SOS Villages d’Enfants.

Pourquoi devrais-je soutenir SOS Villages d’Enfants par un don et non une autre œuvre caritative dédiée aux enfants?  
  1. Par rapport à de nombreuses autres œuvres caritatives dédiées aux enfants, SOS Villages d’Enfants ne propose pas de parrainages d’enfants classiques, mais des parrainages de villages d’enfants, pour les raisons suivantes:
    • Le parrainage d’un enfant exclut les autres enfants et crée des tensions au sein de la communauté.
    • Le bien-être des enfants et la protection de leur vie privée sont notre priorité.
    • Nous estimons qu’il faut faire en sorte que l’entourage et une famille unie décident du bien-être des enfants et des opportunités pour leur avenir. Nous sommes convaincus que seul un soutien apporté à l’entourage permet d’obtenir des résultats qui s’inscrivent sur le long terme.
  2. SOS Villages d’Enfants agit également là où d’autres œuvres caritatives n’interviennent plus. Ainsi, SOS Villages d’Enfants est l’une des rares œuvres caritatives dédiées aux enfants à soutenir des projets dans des régions en crise comme le Soudan du Sud ou la République centrafricaine.
  3. Contrairement à beaucoup d’autres organisations à but non lucratif, SOS Villages d’Enfants emploie principalement des collaborateurs locaux qui connaissent bien les conditions culturelles et vivent dans le contexte. Cela facilite le travail et favorise l’économie du pays concerné.
  4. SOS Villages d’Enfants s’engage en faveur d’une aide à long terme et durable et donne aux personnes les moyens de s’aider elles-mêmes. Les enfants sont accompagnés jusqu’à ce qu’ils puissent façonner eux-mêmes leur avenir et devenir des citoyens actifs.
Quels projets et programmes mon don aide-t-il à financer?  

SOS Villages d’Enfants Suisse concentre actuellement son action sur les programmes de soutien aux familles dans les six pays suivants: Éthiopie, Lesotho, Népal, Niger, Nicaragua, République centrafricaine. Par ailleurs, SOS Villages d’Enfants agit dans le monde entier.

Avec un don ciblé, vous décidez de l’affectation de votre don. Indiquez par exemple que vous souhaitez que l’intégralité de votre don parte au Lesotho et nous nous assurons que votre don soit intégralement affecté à nos actions dans ce pays.

Dans le cas d’une affectation libre, vous nous laissez décider de l’affectation de votre don. SOS Villages d’Enfants Suisse évalue alors dans quels pays le besoin est le plus urgent ou quels projets ont besoin d’un soutien financier immédiat. Nous avons ainsi pu mettre en œuvre plus d’un million de mesures d’urgence en Syrie grâce à des dons non affectés très généreux.

Comment SOS Villages d’Enfants s’assure que l’argent que j’ai donné arrive au bon endroit?  

SOS Villages d’Enfants Suisse s’engage à utiliser votre don de manière transparente, efficace et judicieuse. Des audits annuels sont effectués par plusieurs partenaires externes qui contrôlent l’utilisation des dons en matière d’efficacité et délivrent une évaluation de cette utilisation.

SOS Villages d’Enfants Suisse est certifié par Zewo, un label de qualité pour le secteur à but non lucratif qui est régi par des directives strictes et dont le respect est obligatoire. Ces directives garantissent:

  • l’utilisation ciblée, rentable et efficace de vos dons
  • une information transparente et une présentation des comptes pertinentes
  • des structures de contrôle indépendantes et adaptées
  • une communication sincère et des collectes de fonds équitables

Des reportages réalisés régulièrement par des médias indépendants viennent étayer le sérieux du travail de SOS Villages d’Enfants. Par exemple, un article du magazine de consommateurs Beobachter (édition: août 2017) fait état du sérieux de SOS Villages d’Enfants Suisse.

Comment puis-je avoir la certitude que mon don ne servira pas à couvrir des frais administratifs?  

Des processus optimisés ainsi que des structures allégées et peu bureaucratiques permettent de maintenir les frais administratifs de SOS Villages d’Enfants Suisse à un faible niveau. En moyenne, 80% de vos dons bénéficient directement aux enfants dans le besoin que nous aidons dans le cadre de nos projets à l’international. 20% sont utilisés pour collecter d’autres fonds, afin de venir en aide à encore plus d’enfants (12%) et pour des tâches administratives (8%). Cela répond aux exigences du label de qualité Zewo.

En procédant ainsi, SOS Villages d’Enfants s’assure que les frais d’administration sont maintenus à un niveau assez bas sur le long terme.

La Fondation SOS Village d’Enfants adopte une approche systématique dans ses actions. Elle est donc toujours en mesure de démontrer ses objectifs et leur réalisation, de communiquer de façon ouverte et transparente, d’assurer la qualité et d’optimiser les processus.

Je souhaite faire un don mais d’un autre montant que ceux proposés dans le formulaire. Est-ce possible?  

Oui, c’est tout à fait possible. Un des champs du formulaire de donation porte l’intitulé «Saisir un montant». Saisissez, dans ce champ, le montant que vous souhaitez donner et remplissez intégralement le formulaire. Vous pouvez choisir de faire un don permanent ou un don unique, le premier pouvant être annulé à tout moment.

Est-ce que SOS Villages d’Enfants accepte les habits ou les jouets?  

SOS Villages d’enfants n’accepte malheureusement pas les dons en nature. Ceci pour les raisons suivantes:

  1. Problème logistique: Nos projets sont mis en œuvre dans le monde entier, bien souvent dans des régions difficiles d’accès.
  2. Problème au niveau de la réglementation: En fonction de la situation et de la réglementation d’un pays, il peut être interdit d’importer des dons en nature venant de Suisse.
  3. Problème des coûts techniques: Même s’il est possible/autorisé d’importer des dons en nature de SOS Villages d’Enfants dans le pays concerné par le projet, les coûts engendrés par la douane, le transport ou encore les taxes représentent un véritable obstacle. Les dons en nature sont ainsi peu rentables et reviennent chers.
  4. Emplois dans le pays concerné par le projet: Par l’import de dons en nature, SOS Villages d’Enfants représente un concurrent direct pour les petits artisans locaux dont l’existence est basée sur le commerce. Les dons en nature impliquent ainsi une concurrence directe de SOS Villages d’Enfants sur les commerçants locaux.

Nous restons à votre disposition.

Si vous souhaitez recevoir d’autres informations sur les parrainages et les dons SOS, n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Téléphone: 031 979 60 60
Email: info@sos-kinderdorf.ch

Ou cliquez ici pour recevoir un kit d’informations (sans engagement)!