La situation des enfants au Nicaragua

Selon des estimations de la banque mondiale, 8 à 12% des enfants âgés de moins de 18 ans vivent ou travaillent dans la rue au Nicaragua.

En 1990, le gouvernement du Nicaragua a ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (CRC), qui oblige l'État à rendre l'enseignement obligatoire jusqu'à l'âge de 12 ans et la scolarité gratuite. Même si la législation nationale du travail prévoit une autorisation parentale obligatoire pour le travail des enfants de moins de 15 ans, la réalité au Nicaragua a un autre visage. Selon de récentes études, environ 320 000 enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent dans ce pays. Trois enfants nicaraguayens sur cinq sont employés dans l'agriculture, principalement dans des plantations de banane, de coton et de tabac.

D'autres trainent dans les rues de Managua, vendent de petits objets ou lavent les pare-brise pour quelques pesos. A Managua, près de 1000 enfants vivent sur «La Chureca», la plus grande décharge d'ordures de la ville, où ils recherchent de la nourriture et des matériaux recyclables qu'ils pourront vendre ensuite dans les rues de la ville. Des milliers d'enfants sans abri vagabondent sans nourriture, sans instruction et sans soutien familial dans les rues de la ville. La plupart d'entre eux sniffent de la colle pour oublier leur souffrance quotidienne. Selon des estimations de la banque mondiale, 8 à 12% des enfants âgés de moins de 18 ans vivent et/ou travaillent dans la rue au Nicaragua.