Les villages d’Enfants SOS

Avec le concept de village d’enfants SOS, notre organisation a ouvert la voie à la prise en charge familiale et à long terme des enfants orphelins et abandonnés.


Le premier village d’enfants SOS a été fondé en 1949 à Imst, en Autriche, par Hermann Gmeiner. Celui-ci s’était engagé à aider les enfants démunis - des enfants qui avaient perdu leur foyer, leur sécurité et leur famille au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Avec le soutien de nombreux donateurs et collaborateurs, notre organisation est aujourd’hui en mesure de venir en aide aux enfants dans le monde entier.

Notre concept repose sur quatre principes :

La mère - chaque enfant a une mère

La mère SOS crée une relation étroite avec chacun des enfants qui lui sont confiés et lui apporte la sécurité, l’amour et la stabilité dont il a besoin. Formée à la prise en charge professionnelle des enfants, elle vit avec eux, oriente leur développement et gère son foyer de manière autonome. Elle connaît et respecte l’histoire familiale de chaque enfant, ses origines culturelles et sa religion.

Les frères et soeurs

Les liens familiaux se créent naturellement Filles et garçons d’âges différents grandissent ensemble comme frères et soeurs, les fratries naturelles ne sont pas séparées et chacune vit dans une même famille SOS. Ces enfants et leur mère SOS nouent des liens affectifs qui durent toute la vie.

La maison - Chaque famille crée son propre foyer

La maison est le foyer de la famille, avec un vécu, un rythme et des habitudes qui lui sont propres. Sous son toit, les enfants éprouvent un véritable sentiment de sécurité et d’appartenance. Ils grandissent et apprennent ensemble, partagent les responsabilités, les joies et les peines de la vie quotidienne.

Le village - La famille SOS fait partie intégrante de la communauté

Les familles SOS forment ensemble un village, un environnement favorable à l’épanouissement des enfants. Elles partagent leurs expériences et s’aident mutuellement. Chacune d’elles est également membre de la communauté locale à laquelle elle apporte sa contribution. A travers sa famille, son village et la communauté avoisinante, chaque enfant apprend à devenir un membre actif de la société.