Programmes d'éducation

Les écoles de SOS Villages d'Enfants à Bangui, en Centrafrique et à Gode, en Éthiopie.

L'école de SOS Villages d'Enfants à Bangui, en Centrafrique



Taylor est l'un des enfants de l'école de SOS Villages d'Enfants a Bangui.

Le recrutement d'enfants-soldats par des troupes armées a toujours été un phénomène très répandu en République de Centrafrique. Pour cette raison, dans certaines régions particulièrement secouées par la crise, 14% seulement des enfants ont la possibilité d'aller à l'école. Les taux de scolarisation à l'échelle du pays demeurent affreusement bas. 62% seulement des garçons et 41% des filles fréquentent un établissement scolaire. Pas plus de 22% des enfants de Centrafrique achèvent le cycle élémentaire.


C'est ce qui a incité SOS Villages d'Enfants à ouvrir à Bangui une école, où 490 enfants suivent les études primaires, Les degrés s'échelonnent de la première classe à la sixième classe. Non seulement les matières obligatoires comme les mathématiques, la géométrie et le français y sont enseignées, mais des apprentissages comme l'anglais, l'informatique ou encore les travaux manuels figurent aussi au programme.

Laurent Patrick Kongo, le directeur, est fier de son école: «dans notre établissement, il y a un maître pour 36 élèves; dans d'autres écoles, ce chiffre peut se monter jusqu'à 200 enfants. De même, chaque élève dispose d'un livre. Dans d'autres établisdsements, il n'est pas rare que dix élèves se partagent le même livre». L'école possède aussi une bibliothèque où les élèves peuvent emprunter leurs ouvrages scolaires.

Taylor est l'un de ces enfants. Cette fillette de dix ans revient justement de la fête de fin d'année. Même si elle est heureuse d'être en vacances, elle attend pourtant la prochaine rentrée scolaire avec impatience car elle aime apprendre et aller à l'école.

L'école de SOS Villages d'Enfants à Gode, en Éthiopie



Aligaz, dix ans, fréquente l'école du village d'enfants SOS de Gode.

SOS Villages d'Enfants gère un jardin d'enfants et une école primaire à Gode depuis 2005. 365 enfants y reçoivent une solide éducation. Cette école est l'une des meilleures de la région. On y enseigne, entre autres matières, les mathématiques, l'histoire, la physique, la biologie, l'anglais et le somali. De plus, l'école est dotée d'une bibliothèque bien fournie.


Habesh Kibrom, le directeur, est fier de son école, et se dévoue corps et âme pour ses petits protégés: «Chaque enfant est suivi individuellement. Nous offrons un soutien scolaire aux élèves les plus faibles, pour donner à chacun les moyens de terminer le cycle avec succès et de poursuivre sa scolarité.»

Aligaz, dix ans, fréquente l'école du village d'enfants SOS de Gode. Aujourd'hui, elle a eu 21 points sur 30 à son interrogation en mathématiques. Ce n'est pas mal du tout, mais la fillette espérait pourtant une meilleure note.