L'histoire de Mesele de l'Ethiopie

Connaissez-vous la peur que l’on éprouve à l’idée de perdre un enfant ?

Dans ce monde, un nombre infini de mères vivent chaque jour avec l’angoisse qu’il arrive quelque-chose à leurs enfants. Comme Ayesha, une maman qui vit dans le sud de l’Ethiopie. Elle se fait énormément de souci pour le petit Mesele. Cela fait plusieurs jours qu’il a de la fièvre et il ne tient plus sur ses jambes qu’à grand-peine.

Ayesha est heureuse que Mesele ait survécu.
La peur d’Ayesha est tout à fait compréhensible car trois de ses enfants sont déjà décédés lorsqu’ils étaient bébés ou en bas âge. En Ethiopie, cela n’a rien d’exceptionnel : sous-alimentation, absence d’eau ou eau non potable sont monnaie courante dans cette région aride. Quand la maladie vient s’y ajouter, c’est souvent plus que ces petits corps ne peuvent supporter.

Mais cette fois, il y a de l’espoir. Ayesha porte Mesele sur son dos jusqu’à l’hôpital de SOS-Villages d’Enfants à quelques kilomètres de là. Lorsqu’il examine Mesele, le médecin s’aperçoit que l’enfant a eu la rougeole et souffre maintenant d’une infection des voies respiratoires. Ayesha reçoit des médicaments et des conseils sur les soins à donner. Mesele recouvre la santé, et Ayesha échappe à la souffrance de perdre encore un enfant.

SOS Villages d’Enfants protège les enfants et leurs familles un peu partout dans le monde, notamment par le biais d’un encadrement médical. Grâce au soutien de personnes telles que vous, des enfants comme Mesele peuvent guérir et grandir dans une famille qui leur donnera amour, protection et sécurité.