Indonésie - Aperçu



Le 26 décembre 2004, un séisme d'une magnitude de 9,3 frappa la côte de Sumatra, et provoqua une série de tsunamis sur les régions côtières de l'Océan indien. La région la plus touchée fut le nord-ouest de Sumatra, où le tsunami a fait plus de 100 00 victimes. Bien que n'ayant aucune institution de SOS Villages d'Enfants sur l'île, les employés de l'organisation se sont immédiatement mis au travail, dans des conditions très difficiles, pour apporter une aide immédiate et pour, ensuite, participer à la reconstruction de 500 maisons et d'une série de maisons communautaires pour les populations affectées des environs de Banda Aceh et de Meulaboh. Grâce à des dons généreux et à la coopération des autorités locales, trois nouveaux villages d'enfants SOS ont pu voir le jour et ouvrir leurs portes au cours de l'année 2007.

En 2005, les premiers programmes de renforcement des familles ont été lancés. L'objectif est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux.

En 2006, la ville de Yogyakarta fut frappée par un violent séisme. Le foyer de jeunes SOS  de Timoho a mis en place des mesures d'aide d'urgence et des programmes de renforcement des familles dans les quartiers sinistrés. En 2007, Jakarta a dû affronter d'importantes inondations. Là encore, SOS Desa Taruna Indonesia a apporté une aide d'urgence aux victimes.

Il y a actuellement en Indonésie huit villages d'enfants SOS, cinq foyers de jeunes SOS, huit jardins d'enfants SOS, une école SOS Hermann Gmeiner, deux centres SOS de formation professionnelle, et neuf centres sociaux SOS.