Journée internationale des migrants

18/12/2015 - En cette année de grande urgence, marquée par la tragédie des réfugiés et des migrants, cette journée prend un accent particulier.

Selon un rapport de l’OIM et d’Unicef, parmi les 870’000 réfugiés et migrants arrivés par la mer en Europe en 2015, on compte plus d’un enfant sur cinq.

Il y a 15 ans, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait une journée des migrants pour célébrer l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. En cette année de grande urgence, marquée par la tragédie des réfugiés et des migrants, cette journée prend un accent particulier.

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, évoque cette tragédie et les souffrances qu’elle engendre mais rappelle aussi qu’en 2015, année d’adoption des Objectifs de Développement Durable, les Etats se sont engagés en faveur des migrants. Il invite la communauté internationale à «sceller un nouveau pacte sur la mobilité». A l’occasion de cette journée, il déclare : «Engageons-nous à proposer des solutions cohérentes, globales et axées sur les droits de l’homme, qui soient guidées par le droit et les normes internationaux et une volonté commune de ne laisser personne à la traîne».

Quant à l’Organisation Internationale pour les Migrations, elle appelle à se réunir à l’occasion d’une première veillée mondiale aux chandelles pour commémorer chaque réfugié ou migrant mort lors d’une terrible traversée pour trouver ailleurs paix et refuge.

Selon un rapport de l’OIM et d’Unicef, parmi les 870’000 réfugiés et migrants arrivés par la mer en Europe en 2015, on compte plus d’un enfant sur cinq. Le nombre de ceux séparés de leurs parents ou non accompagnés augmente tragiquement. Traumatisés, souvent seuls, ils se retrouvent dans des pays qu’ils ne connaissent pas, parfois dans des conditions déplorables, parfois exposés à de nouvelles violences. Dans ces situations extrêmes, ils ont besoin d’une protection et d’une prise en charge spécifiques. SOS Villages d’Enfants se mobilise pour les protéger et leur permettre de vivre leur vie d’enfant dans leurs pays d’origine comme dans les pays de transit ou d’accueil. L’organisation mondiale s’appuie sur son expérience et ses réseaux de partenaires et concentre ses actions sur l’accueil, la protection, la santé, la sécurité alimentaire, le soutien psychologique et le respect des droits des enfants.