Les troubles s’intensifient au Burundi, mais SOS continue son travail

13/11/2015 - Les tensions augmentent de jour en jour au Burundi, mais SOS Villages d’Enfants reste sur le terrain pour offrir son aide.

La préoccupation principale reste, comme toujours, les enfants.

Cela fait plusieurs mois maintenant que la situation est instable au Burundi. En mai dernier, une jeune SOS avait même perdu la vie lors d’une attaque à la grenade en plein jour. Cette terrible nouvelle avait attristé tout le monde, mais en même temps, cela nous a encouragé à continuer à nous investir jour après jour pour les enfants vulnérables sur place.

Alain est hors de danger

Fin octobre, Alain Mpanzimana, un collaborateur SOS, avait été touché par un éclat de grenade. Heureusement, il n’a été blessé qu’à la jambe et sa vie n’a jamais été réellement mise en danger. Il est actuellement soigné dans le Centre médical SOS.

Les enfants restent notre préoccupation principale

Malgré ces mauvaises nouvelles, tous les enfants SOS vont bien et nos collègues sur le terrain mettent tout en œuvre pour les protéger au mieux des dangers extérieurs. Leur préoccupation principale reste, comme toujours, les enfants. Nous resterons actifs sur place tant qu’ils auront besoin de nous.