SOS au Sommet des réfugiés et des migrants

20/09/2016 - Le 19 septembre s’ouvre à l’ONU dans le cadre de la 71e Assemblée Générale de l’organisation un Sommet pour les réfugiés et les migrants.

Réfugiés en Grèce. Photo: Katerina Ilievska

Une réunion majeure alors que la communauté internationale doit «afficher sa solidarité et ne pas attiser les peurs» comme le souligne le Secrétaire Général Ban Ki-moon. En effet, le monde est confronté à une crise sans précédent et tout doit être mis en œuvre pour que des solutions tangibles soient trouvées. On compte 244 millions de migrants dans le monde et plus de 65 millions de personnes déplacées de force. Un réfugié sur deux est un enfant. La Déclaration de New York qui sera adoptée devrait poser de solides bases pour venir réellement en aide aux réfugiés et migrants. Elle réaffirme les principes fondamentaux du droit international des réfugiés et le partage des responsabilités.

L’organisation mondiale SOS Villages d’Enfants sera présente à ce sommet avec plusieurs de ses partenaires. Elle demande à ce que les droits des enfants réfugiés et migrants soient protégés et appelle d’urgence à mettre fin à leur détention. Sofía García, représentante de SOS auprès des Nations Unies à New York, affirmait récemment : «Les enfants sont avant tout et principalement des enfants et leurs droits doivent être respectés sans discrimination basée sur leur statut migratoire ou celui de leurs parents. Les enfants réfugiés et migrants non accompagnés sont particulièrement vulnérables et leur protection doit toujours être une priorité». Et d’ajouter : «Il y a une augmentation de la détention qui touche disproportionnellement les enfants. Garantir une prise en charge alternative de qualité aux enfants migrants et réfugiés est le meilleur moyen de les protéger et d’assurer leurs droits et leur bien-être. La détention ne doit jamais être une option. Il y a des alternatives pour protéger leur sécurité sans violer leurs droits».