SOS Villages d’Enfants Malawi face aux inondations

23/01/2015 - Dans les 3 régions dans lesquelles SOS Villages d’Enfants Malawi opère, plus de 13 000 personnes ont été touchées par les dégâts des pluies torrentielles depuis la fin décembre.

Le bien-être de nombreux Malawites, en particulier les enfants, est compromis.

Selon Phillip Tegha, coordonnateur des programmes de renforcement de la famille (PRF) de SOS Villages d’Enfants Malawi, les inondations ont surtout frappé les populations Malawites les plus pauvres ajoutant ainsi à leur vulnérabilité.


 «Dans un effort pour protéger leurs enfants, les victimes des inondations dépendent de leurs voisins pour maintenir les enfants à l’abri et les nourrir. La pluie tombe toujours, et le pire est encore à venir. Les maisons que nous voyons encore debout sont en piètre état, menacent de tomber et pourraient faire davantage de blessés si l’aide tarde à venir », déclarait Phillip Tegha, très inquiet.

A Ngabu, pratiquement toutes les maisons des bénéficiaires du PRF ont été durement touchées tandis qu’à Blantyre, 120 familles du PRF sont démunies et n’ont nulle part où vivre car leurs maisons ont été détruites par la grêle.

Le bien-être de nombreux Malawites, en particulier les enfants, est compromis. Selon l’ONU, plus de 20 000 ménages, soit 110 000 personnes, ont déjà été déplacés. Avec l’arrivée de la saison des pluies, la situation pourrait encore s’aggraver.

Mercy Masambuku, mère de trois filles et bénéficiaire d’un programme de renforcement de la famille SOS, vit dans le village de Chiwasa, aux abords de Blantyre : «Ma maison n’a pas pu résister aux fortes pluies et au vent. (…) J’ai tellement peur de laisser mes enfants, même pour un court instant. (…) Nos vies sont en jeu…», explique-t-elle à Phillip Tegha.

Parce qu’ils ont perdu vêtements et matériel scolaire, les enfants ne peuvent plus aller à l’école.
La construction du nouveau village d’enfants SOS de Ngabu est fortement retardée. En effet, le village devait ouvrir en mars en réponse aux besoins constatés dans la région. Le directeur national de SOS Villages d’Enfants Malawi, M. Namagonya, a déployé une équipe à Blantyre et Ngabu le 17 janvier pour évaluer les dégâts, notamment les conséquences sur la construction du nouveau village.

Pour rappel: SOS Villages d’Enfants vient en aide à plus de 11 000 enfants et adultes au Malawi à travers 4 villages SOS dont 1 en construction dans la région de Ngabu, 4 écoles SOS, 5 programmes de renforcement de la famille (PRF) et 2 centres médicaux.