Ukraine : évacuation du village d’enfants SOS de Lugansk

30/06/2014 - Par mesure de sécurité, les « familles SOS » de Lugansk quittent le village d'enfants SOS.

Une « famille SOS » à Lugansk. Olga, mère SOS : « Nous voulons que les enfants puissent grandir, recevoir une éducation et trouver leur place dans la vie. Aujourd’hui, nous sommes dans l’incertitude, nous ne savons pas ce qui arrivera demain ».

Les combats s’intensifient dans la ville de Lugansk, à l’est de l’Ukraine. « La région et les faubourgs de Lugansk sont des zones de guerre », explique Lyudmila, membre de l’équipe de SOS Villages d’Enfants. « Les rues sont presque vides, nous vivons au jour le jour. Cinq « familles SOS » ont déjà quitté la ville. L’une d’elles est à Kharkiv, les autres dans des endroits encore sûrs non loin de Lugansk. Dans les prochains jours, nous souhaitons évacuer la 6ème famille pour la mettre en sécurité. Nous restons en contact par téléphone. »
 

Des partenaires institutionnels (centres sociaux, services de protection de l’enfance) ont aidé les familles évacuées, qui vivent dans des maisons ou des appartements loués.

Le Programme de Renforcement de la Famille de SOS Villages d’Enfants à Lugansk continuera à fonctionner : « 220 enfants – 110 familles – sont toujours là. Nous avons interrompu les activités de groupe. Nous aidons individuellement les familles sur le plan social et psychologique. Nous leur offrons des produits alimentaires et des soins médicaux. »

Richard Pichler, secrétaire général de SOS Villages d’Enfants International : « Les enfants en Ukraine, et partout ailleurs, ont un droit fondamental, le droit à la sécurité. »