Ukraine : SOS Villages d’Enfants face à la violence

23/07/2014 - La vie des familles accompagnées par SOS Villages d’Enfants Ukraine est affectée par la montée de la violence.

« La situation du pays affecte tout le monde. Cela s’ajoute aux problèmes quotidiens, sur le plan économique comme de l’éducation », dit un psychologue. (Ukraine, juillet 2014).

Au cours des dernières semaines, la violence s’est intensifiée en Ukraine. Des centaines de civils ont été tués et des milliers de familles ont fui leur foyer. SOS Villages d’Enfants Ukraine estime que les habitants de la ville de Lugansk sont aujourd’hui au nombre de 150 000 à 170 000, au lieu de 420 000 habituellement.


Le village d’enfants SOS de Lugansk a été évacué. Le Programme de Renforcement de la Famille de SOS Villages d’Enfants apporte dans cette même ville un soutien à 317 enfants issus de 153 familles : aide matérielle et psychologique, éducation. Seulement 40 % de ces familles vivent toujours à Lugansk aujourd’hui. Les autres ont quitté la ville pour d’autres régions. La plupart d’entre elles souhaitent revenir à Lugansk avec leurs enfants lorsque la situation le permettra.

Parents et enfants vivent constamment dans la peur, ce qui entraîne des traumatismes psychologiques. Les problèmes de santé, le chômage, la pauvreté sont en augmentation. Certaines familles ont été affectées par le décès d’un parent. Lorsqu’elles reviennent chez elles après une évacuation temporaire, elles retrouvent parfois leurs maisons endommagées ou détruites, ainsi que des écoles. Il leur est alors impossible d’offrir des conditions de vie et d’éducation décentes à leurs enfants.

Un psychologue travaillant avec SOS Villages d’Enfants Ukraine souligne : « Nous avons remarqué que les jeux et les dessins des enfants devenaient plus agressifs ».