Les frères et soeurs: liés pour la vie

Sachant combien il est important pour des frères et soeurs de pouvoir grandir ensemble, SOS Villages d’Enfants ne sépare jamais les fratries dans ses programmes. Dans les situations de détresse, nous procédons aussi à des regroupements familiaux pour éviter le traumatisme supplémentaire que causerait la perte d’un frère ou d’une soeur.

ZOOM SOS 1/2016

Les enfants se mesurent d’égal à égal à leurs frères et soeurs et ils explorent les limites en s’opposant à eux. Leurs disputes récurrentes s’accompagnent d’émotions telles qu’envie, joie, colère, peur, charité, tristesse, amour et bien d’autres encore, qui marqueront fortement leur comportement social à venir.


La relation entre frères et soeurs est la plus longue qu’on puisse vivre. Etre frère ou soeur, ça ne signifie pas seulement être proche, intime, lié et aimé, c’est aussi synonyme de rivalité, d’agressivité et de disputes. Toutes ces expériences marquent le développement de notre personnalité.

C’est pourquoi il est si important que les enfants qui ont perdu leurs parents puissent rester ensemble. Dans les villages d’enfants SOS, les fratries ne sont pas séparées. Elles grandissent dans l’amour d’une même famille et nouent des liens avec de nouveaux frères et soeurs.

Ici vous pouvez télécharger notre magazine ZOOM SOS 1/2016.