ZOOM-SOS no. 1/2013 - Apprendre à voler de ses propres ailes

Lors du passage de l’enfance à l’âge adulte, les années entre 12 et 18 ans sont particulièrement importantes. C’est le temps où les adolescents apprennent à être responsable de leur propre vie. SOS Villages d’Enfants les assiste par tous les moyens dans cette étape cruciale.

ZOOM-SOS no. 1/2013
ZOOM-SOS no. 1/2013
Voler de ses propres ailes. Prendre des responsabilités dans sa vie. Fournir sa contribution à la société. Tels sont, entre autres, les objectifs que visent les enfants de SOS Villages d’Enfants. Ils peuvent certes s’exercer au sens des responsabilités et à l’indépendance dès l’enfance, mais ce sont les années entre 12 et 18 ans qui comptent le plus: le processus de la séparation, de la prise d’indépendance et de la quête d’identité s’intensifie, avec tout ce que cela comporte d’obstacles.

C’est la raison pour laquelle tous les villages d’enfants SOS possèdent des foyers de jeunes, où les adolescents emménagent quand ils ont l’âge et la maturité nécessaires. Mais on les prépare déjà avant à devenir des adultes: leur maman SOS et les éducateurs du village les y aident par des discussions et des conseils. Et les jeunes partis vivre dans les foyers entretiennent des contacts étroits avec leur famille et se rendent régulièrement «à la maison».

Habituellement, le passage se fait vers 14 ou 15 ans; les garçons quittent généralement leur maman SOS et leurs frères et soeurs avant les filles. Selon l’environnement culturel, les filles restent même auprès de leur mère jusqu’à ce qu’elles fondent leur propre foyer: en Gambie, par exemple, il n’est pas acceptable que des jeunes filles vivent dans une maison sans un membre de leur famille.

Des droits et des devoirs

Les foyers de jeunes SOS ne sont pas mixtes. Autrement dit, frères et soeurs se séparent une fois atteint l’âge d’entrer au foyer. Les adolescents y vivent avec des jeunes du même âge et apprennent l’indépendance avec l’aide d’un éducateur et d’un animateur. Cette indépendance englobe la responsabilité du ménage, la gestion du budget, l’organisation de la vie quotidienne, le travail nécessaire à une formation supérieure et la cuisine le weekend (la semaine, c’est une employée de maison qui s’en charge).

Cette première étape vers l’indépendance, qui se fait en douceur, est suivie par une seconde phase quand les jeunes étudient à l’université ou font une formation. Les établissements sont généralement éloignés du foyer, ce qui oblige les jeunes à déménager vers un autre foyer ou un appartement. Là encore, SOS Villages d’Enfants soutient les jeunes gens si nécessaire, financièrement et moralement. SOS Villages d’Enfants accompagne chaque enfant jusqu’à ce qu’il soit en mesure de voler de ses propres ailes.