ZOOM SOS no 4/2011 - Dans le village d’enfants SOS

Des millions d’enfants de par le monde vivent, pour une raison ou une autre, sans l’affection d’une famille. En cause: la pauvreté et ses effets collatéraux, les maladies, la violence domestique, la guerre ou les catastrophes naturelles. SOS Villages d’Enfants s’engage pour qu’un nombre aussi élevé que possible de ces enfants puisse grandir dans un environnement familial aimant.

Ici vous pouvez télécharger notre magazine ZOOM SOS 4/2011.
ZOOM SOS no. 4/2011
«C’est à l’âge adulte qu’on voit comment nous sommes sortis de l’enfance. Le comment est décisif: il nous aide dans la vie ou nous la rend difficile. Bien que nous sachions tous que l’avenir se dessine dès l’enfance, beaucoup d’enfants sont ignorés, manipulés, abusés ou encore abandonnés», dit Helmut Kutin, président de SOS Villages d’Enfants International. C’est pourquoi SOS Villages d’Enfants travaille depuis plus de 60 ans en faveur de la vision que chaque enfant doit grandir dans une famille aimante, attentionnée et protectrice.

Cette vision n’a rien perdu de son actualité. Si, vingt ans après la ratification de la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, la situation des enfants s’est améliorée à bien des égards, le moment n’est pas encore venu de souffler: dans les pays en développement, plus d’un tiers des enfants vivent dans la pauvreté, 150 millions d’enfants de cinq à quatorze ans sont obligés de travailler, 145 millions d’enfants ont perdu un ou leurs deux parents – dont 15 millions des suites du sida – et 18 millions d’enfants sont en fuite.

SOS Villages d’Enfants est présente dans 133 pays. L’organisation gère actuellement 518 villages d’enfants SOS et 392 foyers de jeunes SOS. Les familles des villages d’enfants SOS accueillent des garçons et des filles qui ne peuvent vivre auprès de leur famille biologique. L’approche familiale de SOS Villages d’Enfants repose sur quatre principes: tous les enfants ont besoin d’une maman et grandissent le plus naturellement entourés de frères et sœurs, dans leur propre maison, au cœur d’un village. Grâce à ça, les enfants peuvent construire des relations fiables et durables jusqu’au moment où ils se lancent dans une vie d’adulte autonome.

La maman

Les quelque 6000 mamans SOS nouent des liens étroits avec chacun des enfants qui leur sont confiés et leur assurent la sécurité, l’amour et la stabilité dont tout enfant a besoin. Elles sont formées à leur métier, vivent avec leurs enfants dans un foyer qu’elles gèrent elles-mêmes, et les soutiennent dans leur développement. Elles connaissent leurs origines familiales, leurs racines culturelles et leur religion et les respectent.

Les frères et sœurs

Garçons et filles de tous âges vivent avec leurs frères et sœurs, les fratries ne sont pas séparées et grandissent dans la même famille SOS. Les enfants et leur maman nouent un lien émotionnel pour la vie.

La maison

Les familles SOS forment ensemble une communauté villageoise qui assure un environnement propice à une enfance heureuse. Elles échangent leurs expériences et s’aident mutuellement. Elles sont intégrées dans le voisinage et fournissent leur contribution à la communauté locale.

Le village

Le village d’enfants SOS est une communauté vivante à laquelle beaucoup participent: la direction du village, les mamans – et quelques papas – SOS, les collaborateurs qui y viennent chaque jour, le corps pédagogique qui fournit un soutien ciblé. Il y a toujours quelqu’un pour tendre une oreille attentive.

Ces dernières années, les villages d’enfants SOS ont été complétés par des écoles, des hôpitaux et des centres sociaux. Grâce aux programmes de renforcement des familles, de plus en plus d’enfants peuvent bénéficier d’une aide. Le noyau du travail de SOS Villages d’Enfants reste toutefois de donner à tous les enfants un foyer aimant.