To the top button

25.10.2018 Actualités Programme d'aide Tous Mondial Renforcement de la famille au Guatemala

  • Catégories
  • Pays

Guatemala – Verónica est une fine observatrice. Elle a bien remarqué que sa fille cadette grandit plus vite que ses deux grandes sœurs. «Lorsque nous sortons, elle se déplace librement et elle parle. Elle dit «bonjour» et «merci». Mes autres enfants ne faisaient pas ça», raconte la jeune femme qui vit avec son mari et ses trois enfants sur les hautes terres du Guatemala. Le développement plus rapide de la plus jeune des sœurs n’est pas un hasard. Cela est lié au fait que Verónica et sa famille participent au programme de renforcement de la famille SOS depuis quelque temps.

Lorsque sa fille aînée rentre de l’école, la mère de famille l’embrasse affectueusement. La jeune fille rayonne et embrasse sa mère joyeusement. Selon Verónica, auparavant, les rapports avec les enfants étaient plus durs. «Pour être honnête» poursuit-elle, «ici, à la campagne, nous sommes parfois très directs et nous agissons de manière impulsive.» Il a d’abord fallu qu’elle apprenne à quel point les punitions corporelles pouvaient être néfastes pour les enfants.

 

 

Renforcer toute la famille

Verónica en a appris beaucoup à ce sujet lors d’une formation pour les familles qu’elle a suivie avec son mari. Lors d’une série d’ateliers, tous deux ont donc appris ce dont leurs enfants avaient besoin et quels étaient leurs droits. Cette offre et bien d’autres encore dont bénéficie la famille font partie du programme de renforcement de la famille SOS.
Ce programme suit une approche selon laquelle le bien-être des enfants est assuré si les parents et les communautés savent comment agir avec eux, les protéger et les encourager – et ont la possibilité de le faire. Verónica est persuadée que ce programme: a été bénéfique pour toute sa famille: «Pas tant au niveau de l’approvisionnement en nourriture, mais en ce qui concerne l’éducation et l’hygiène. Sur le plan de la confiance en soi, de la propreté et pour beaucoup d’autres choses. De manière générale, notre vie de famille s’est améliorée et en fin de compte tout le monde en profite.»

Une perspective d’avenir se dessine enfin

Le fait de voir les progrès de ses enfants et le changement au sein de sa famille a réveillé quelque chose chez Verónica. Actuellement, la jeune femme se forme également afin d’aider d’autres enfants et leurs parents grâce à l’aide à la petite enfance. «Verónica participe bénévolement», raconte Diego Morales, travailleur social SOS à Santa Cruz del Quiché. Et Verónica de poursuivre: «En faisant cela, j’apprends aussi beaucoup sur ce que je peux apporter à mes propres enfants.» Son souhait? Que de nombreuses autres familles puissent bénéficier du programme de renforcement de la famille SOS et que ses enfants puissent un jour être stables professionnellement en ayant suivi une bonne formation.

 

 

Ces publications pourraient aussi vous intéresser.

 
20. juin 2019

La formation pour éviter une génération perdue

Le Bangladesh fait actuellement face à l’une des plus grosses crises de réfugiés au monde. 

Lire la suite
 
7. juin 2019

Rapport annuel 2018

De grands efforts sont nécessaires pour offrir de bonnesconditions de vie aux enfants, aujourd’hui comme demain. Les structures …

Lire la suite
 
15. mai 2019

La Corée du Sud en plein essor: les conséquences pour les enfants

La Corée du Sud connaît actuellement un boom culturel et économique dans le monde entier. Mais cela a un prix.   

Lire la suite