To the top button

08.03.2019 Actualités Droits des enfants Mondial Journée internationale des droits des femmes 2019

Filtrer par
  • Catégories
  • Pays

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes qu’est le 8 mars, SOS Villages d’Enfants s’engage pour la promotion des filles et des femmes dans le monde entier. Nous agissons en faveur de l’égalité des chances pour les filles, afin qu’elles puissent réaliser leurs objectifs avec assurance. Pour cela, elles ont besoin de modèles dans le monde entier, de personnes qui font bouger leur société avec succès, inspiration et détermination pour le bien-être des enfants.

 

 

Afin de célébrer la Journée internationale des droits des femmes 2019, nous laissons la parole à des femmes passionnantes, qui s’engagent pour le progrès et l’égalité.

  • Dr. Gitta Trauernicht, vice-présidente, SOS Villages d’Enfants International
    «En tant qu’organisation de développement pour les enfants mondiale et sociale, il est de notre devoir de défendre l’égalité des droits et de lutter contre toute forme de discrimination. Nous nous engageons pour que les filles autant que les garçons deviennent des adultes indépendants avec une conscience sociale saine.»
  • Jumana Abu-Hannoud, directrice exécutive pour les régions du Golf, SOS Villages d’Enfants International
    «L’égalité des droits est un prérequis à la durabilité sociale et économique. Les femmes et mères sûres d’elles sont des modèles forts, car elles poussent les filles à être indépendantes.»
  • Kistie Singh, directrice Villages d’Enfants, SOS Villages d’Enfants Canada
    «Il est primordial que nous montrions à nos enfants qu’il est possible d’atteindre ses objectifs, indépendamment du sexe. Je veux prouver aux enfants et aux gens du monde entier que je peux, en tant que femme, assumer une position de direction et que d’autres pourront aussi le faire à l’avenir.»
  • Nancy Gicheru, maman SOS, SOS Villages d’Enfants Kenya
    «A la maison, je raconte aux enfants que nous sommes une famille et que nous devons nous aider mutuellement, indépendamment de notre sexe. J’explique par exemple à mes enfants qu’un garçon peut faire la cuisine et une fille nettoyer la véranda. Même si l’idée est très simple, je transmets le respect de l’égalité de cette manière. Il est essentiel que les enfants aient conscience de ces possibilités variées, afin qu’ils les encouragent ensuite au travail ou dans la société.»

Ces publications pourraient aussi vous intéresser.

 
22. février 2019

Un acte extrême, des destins brisés

Plus de 200 millions de filles et de femmes dans le monde sont victimes de mutilations génitales.

Lire la suite
 
21. février 2019

Les enfants ne sont pas des soldats

S’il y a quelque chose de pire que la guerre, ce sont bien les enfants…

Lire la suite
 
24. janvier 2019

Enfants soldats au Yémen: de la chair à canon destinée au front

D’après les informations recueillies par SOS Village d’Enfants autour du monde…

Lire la suite