To the top button

23.01.2020 Actualités Aide d'urgence Tous Mondial Haïti: 10 ans après le tremblement de terre

  • Catégories
  • Région

Il y a dix ans, un tremblement de terre dévastateur à Haïti a laissé de nombreux enfants en situation de détresse. La réaction immédiate de SOS Villages d’Enfants suivie par des années de travaux de reconstruction, a permis une amélioration durable de la vie de nombreux enfants en Haïti.  

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre de magnitude 7,0 sur l’échelle de Richter a réduit en cendres les villes de cepays  des Caraïbes,le plongeant ainsi dans le chaos. Plus de 220 000 personnes sont mortes, 300 000 ont été blessées et 1,3 million de personnes ont perdu leur maison.  

Depuis la tragédie, SOS Villages d’Enfants a réuni des enfants avec leur famille, reconstruit des écoles et lancé des programmes pour aider des milliers de familles à se remettre de la tragédie. Un nouveau village d’enfants SOS a été construit aux Cayes pour offrir un foyer permanent aux enfants qui ont perdu leur famille dans le séisme«Sans l’aide de SOS Villages d’Enfants, ces enfants se seraient sans doute retrouvés dans la rue», explique Celigny Darius, Directeur national de SOS Villages d’Enfants Haïti.  

«Le soutien des donateurs nous a permis de répondre aux besoins immédiats de la population, mais aussi d’apporter des changements durables pour améliorer la vie des enfants et des familles» »Celigny  Darius, Directeur national de SOS Villages d’Enfants Haïti 

Mais le bien-être des enfants en Haïti est toujours menacé par la pauvreté, les catastrophes naturelles et les conflits sociaux. Depuis septembre 2019, le pays a été secoué à plusieurs reprises par de violentes protestations. Les vagues de protestation paralysent les infrastructures et l’économie, ce qui ne fait qu’aggraver la misère.  

Selon les statistiques de l’ONU, 60% de la population haïtienne souffre de malnutrition

Selon les statistiques de l’ONU, 60% de la population haïtienne souffre de malnutrition

Marie Lona Beabrun, une maman SOS aux  Cayes, explique: «Ce que nous vivons actuellement est semblable aux conflits sociaux et au chaos qui ont suivi le tremblement de terre de 2010. Les enfants ne peuvent pas aller à l’école, les gens ne peuvent pas aller travailler et la vie est devenue extrêmement difficile». Le directeur national de SOS Villages d’Enfants appelle donc les responsables politiques  à prendre des mesures pour que les enfants puissent aller à l’école en toute sécurité.  

Comment SOS Villages d’Enfants en Haïti apporte son aide depuis le tremblement de terre