To the top button

15.04.2021 Actualités Tous Mondial Jeux vidéo : 5 risques et conséquences éventuelles

  • Catégories
  • Région

Les jeux ne sont pas seulement un divertissement, ils comportent également des risques non négligeables pour les enfants et les adolescents. Voici les principaux dangers et des conseils pratiques pour les parents. 

1. Le cyberharcèlement : tout aussi dévastateur que dans la vraie vie

Malheureusement, le harcèlement des cours de récré a également conquis le monde numérique. Le harcèlement, les insultes et les menaces dans les chats, les messages et les forums sont désormais monnaie courante. Auparavant source d’évasion et de sécurité via l’anonymat, le monde numérique change peu à peu de visage. Si vous remarquez des changements d’humeur chez votre enfant, demandez-lui ce qui ne va pas. Avant toute chose, il faut lui expliquer qu’en ligne comme dans la vraie vie, il ne doit pas subir des comportements inappropriés. Si un enfant est victime de cyberharcèlement, il existe différentes solutions en fonction du cas et du contexte. Bloquez et signalez les utilisateurs agressifs et abusifs. Contactez les opérateurs ou les parties responsables des sites web et des applications pour sanctionner les comportements inappropriés. Dans les cas les plus graves, supprimer son compte peut être la meilleure solution. Discutez ouvertement de ce sujet avec votre enfant afin qu’il puisse être sûr de votre soutien. 

 

2. Les risques cachés : les microtransactions 

Les jeux gratuits dominent le marché notamment dans l’Apple Store et Google Play. Ce qui est vicieux avec ces jeux apparemment gratuits, ce sont les achats, le plus souvent facultatifs, mais d’autant plus tentants, qui sont possibles après le téléchargement. Conçues de manière attrayante, ces possibilités d’achat font appel spécifiquement aux systèmes de récompense des enfants et des jeunes. Dans de nombreux cas, une carte de crédit est nécessaire pour le paiement, il faut donc bien la protéger pour éviter les mauvaises surprises lors du règlement de la facture. Une bonne idée est d’avoir un budget mensuel pour les jeux. Les enfants prennent ainsi apprennent très tôt à gérer l’argent et à avoir des responsabilités.  

 

3. Les jeux vidéo : la dépendance aux jeux d’argent

L’ajout des jeux d’argent dans la catégorie des « comportements addictifs » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a suscité un débat animé parmi les experts, des incertitudes chez les parents et des réactions agacées chez les jeunes. La grande majorité des jeunes joueurs aiment jouer et joue beaucoup. La limite entre un hobby passionné et une dépendance pathologique est souvent difficile à reconnaître pour les parents. Les experts ne parlent de dépendance que lorsque le jeu restreint massivement les autres domaines de la vie quotidienne et que le comportement ne change pas pendant des mois malgré cette évolution. Dans ces cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel. 

La prévention et la sensibilisation jouent un rôle important pour éviter les risques des jeux vidéo.

La prévention et la sensibilisation jouent un rôle important pour éviter les risques des jeux vidéo.

4. Les logiciels malveillants : il faut sensibiliser 

Les enfants plus âgés et les adolescents sont généralement aussi bien informés dans ce domaine que leurs parents. Pour les plus jeunes, il est toutefois utile de les sensibiliser aux virus et aux logiciels malveillants, qui adorent s’incruster sur les PC et les téléphones portables pour y causer des dommages incognito. Installez un logiciel antivirus éprouvé sur tous les appareils que vous ou vos enfants utilisez pour accéder à Internet. Avant tout, sensibilisez vos enfants à ce sujet. En cas de téléchargements non désirés, d’erreurs ou de messages inexpliqués, les enfants doivent vous contacter directement. Il n’est jamais trop tôt pour se méfier d’Internet et de ses utilisations. 

 

5. La protection des données : être vigilant

Lors de l’inscription à de nombreux jeux, il arrive de saisir des données personnelles. C’est parfois même obligatoire. Cela va de l’adresse électronique à la date de naissance en passant par l’adresse complète. Les jeux gratuits déjà mentionnés ci-dessus travaillent aussi souvent avec des fournisseurs tiers qui promettent des récompenses ou la monnaie virtuelle du jeu pour la participation à des promotions de bonus. Résultat : souvent, de nombreuses données doivent être saisies, et l’on se retrouve involontairement dans le pool des instituts d’études de marché ou engagés dans un abonnements payant. Dans ce cas, apprenez à vos enfants ce qui s’applique dans le monde réel : vos données personnelles ne sont pas les affaires des inconnus. En cas de doute, ils peuvent s’adresser à vous. 

Vous avez d’autres questions ou besoin de conseils spécifiques ? Le portail d’information Les jeunes et les médias vous propose des informations complémentaires

Responsable du contenu:

David Becker

Lorsque je crée du contenu en mots et en images, je suis inspiré par la vue d'ensemble et touché par les petits détails.

À propos de la personne
retour