To the top button

19.07.2021 Actualités Tous Conseils SOS : les enfants et les réseaux sociaux

  • Catégories
  • Région

Nous proposons aux parents intéressés et débordés des conseils utiles pour enseigner une utilisation saine des réseaux sociaux aux enfants et aux adolescents.

Instagram, Snapchat, TikTok, WhatsApp : les possibilités offertes par les réseaux sociaux sont multiples et font partie intégrante de la vie quotidienne de la plupart des enfants et des jeunes – avec tous les avantages et inconvénients associés. Ce phénomène s’est intensifié dans le sillage de la pandémie de coronavirus. Pendant les périodes de confinement et d’enseignement à domicile, les plateformes de réseaux sociaux et les services de messagerie ont souvent offert aux enfants et adolescents le seul moyen d’interagir avec leurs pairs et de maintenir le contact avec leur cercle d’amis. Malgré cela, et précisément à cause de cela, la question suivante se pose pour de nombreux parents : à quel âge mon enfant est-il prêt pour les réseaux sociaux et comment puis-je le conseiller et l’accompagner ? Découvrez nos conseils et suggestions sur l’utilisation des réseaux sociaux.

Puis-je permettre à mon enfant d’aller sur les réseaux sociaux ?

Les restrictions d’âge des utilisateurs sont précisées dans les conditions d’utilisation des différents réseaux sociaux. Ainsi, Instagram, Snapchat et TikTok peuvent être utilisés à partir de 13 ans, tandis que WhatsApp n’est ouvert qu’aux plus de 16 ans. Ces politiques donnent une bonne indication de la plateforme qui convient suivant le groupe d’âge. Des sites tels que Klicksafe offrent de nombreux autres conseils et adresses utiles concernant les applications, les offres et les mécanismes de protection adaptés suivant l’âge.

À quoi dois-je faire attention lorsque j’autorise mon enfant à utiliser les réseaux sociaux ?

De manière générale, les parents doivent être un modèle pour leurs enfants. Cela signifie que vous ne devez pas passer vous-même des heures à publier et «liker» des contenus. Une chose à éviter absolument : publier en ligne des photos et des informations sur vos enfants sans leur consentement. De cette manière, vous leur ferez automatiquement prendre conscience que la protection des données et le droit de regard sont tout aussi importants en ligne que dans la réalité.

En étant bien préparés, les enfants évoluent de manière plus sûre et plus responsable sur les canaux des réseaux sociaux.

En étant bien préparés, les enfants évoluent de manière plus sûre et plus responsable sur les canaux des réseaux sociaux.

1. Discuter plutôt qu’interdire

Même si l’enfant est en âge d’utiliser les différentes plateformes, les parents doivent tout de même rester présents pour le conseiller. « Discuter plutôt qu’interdire » doit être leur devise. Il faut privilégier une approche ouverte avec les enfants sur le sujet des réseaux sociaux. Si l’enfant est déstabilisé par des contenus ou des expériences, les parents doivent pouvoir être à ses côtés pour le conseiller.

2. Créer ensemble des comptes sur les réseaux sociaux

Les parents peuvent par exemple créer un compte avec l’enfant. Dans tous les cas, ils doivent définir ensemble les paramètres de sécurité Les enfants doivent savoir ce qui se cache derrière chaque élément afin de pouvoir évaluer l’impact de la modification de ces paramètres. Il faut systématiquement refuser aux enfants l’accès à la localisation.

3. Les photos sur les réseaux sociaux

Par ailleurs, les enfants doivent savoir qu’il leur faut le consentement des personnes figurant sur les photos qu’ils publient en ligne. Vous devriez également les éduquer à la publication de leurs propres photos. Dîtes-leur de ne les rendre visibles qu’à leurs amis proches.

4. Établir un contrat d’utilisation des médias

Même si cela ne semble pas adapté à leur âge, conclure un contrat d’utilisation des médias entre les parents et l’enfant est un moyen de réglementer l’utilisation des réseaux sociaux et des médias numériques en général. En plus de l’organisation, vous pouvez définir les participants, les accords spécifiques par support ainsi que d’autres règles. Par la même occasion, vous permettez à vos enfants de participer à la décision et vous leur apprenez à agir de manière responsable.

5. Comment mon enfant peut-il reconnaître les faux profils et les « fake news » ?

Sur le premier point, notre conseil est aussi clair que simple : en règle générale, ils ne doivent accepter que les demandes d’amis venant de personnes qu’ils connaissent et qu’ils ont déjà rencontrées dans le « monde réel ». Avec les « fake news », qui sont diffusées sans filtre sur les réseaux sociaux, c’est un peu plus difficile. Dès que les enfants s’intéressent aux actualités, il est important de les sensibiliser à ce sujet. La règle d’or: on ne peut faire confiance à un message que s’il provient d’au moins trois sources différentes. Ce prérequis leur sera également utile plus tard, par exemple lors de la recherche pour des projets et exposés à l’école.

Dans de nombreux pays où nous intervenons, les enfants et les jeunes manquent non seulement d’éducation aux médias, mais aussi d’accès aux ordinateurs et à Internet. Ils n’ont pas donc pas les prérequis qui sont cruciaux sur le marché du travail d’aujourd’hui. Contribuez au financement d’une école d’informatique dans notre boutique de dons et aidez-nous à résoudre ce problème.