To the top button

05.08.2022 Actualités Tous Mondial Recrudescence de la faim dans le monde

  • Catégories
  • Région

En raison du changement climatique et des guerres, de plus en plus d’enfants souffrent de faim et de malnutrition dans le monde.

En Suisse aussi, l’inflation réduit fortement le pouvoir d’achat. Tout devient plus cher, et il semble que l’on dépense chaque jour davantage pour les mêmes produits et services. Cette inflation ne doit rien au hasard. L’absence de pluie et les feux de forêt nuisent aux récoltes, si tant est que l’on puisse récolter quoi que ce soit. De nombreuses chaînes d’approvisionnement ne se sont toujours pas complètement remises des restrictions imposées lors de la pandémie. Ailleurs, la production baisse déjà, car une trop grande partie de la main-d’œuvre est touchée par le COVID-19.. Et les aliments disponibles ne se trouvent pas toujours là où ils sont le plus nécessaires. La guerre en Ukraine, les conflits régionaux et les attaques dans d’autres pays bloquent les voies d’approvisionnement et aggravent considérablement la souffrance.

La faim dans le monde: le besoin d’aide est urgent

Selon le dernier rapport du Programme alimentaire mondial, près de 45 millions de personnes sont actuellement menacées de famine aiguë dans 43 pays, la proportion d’enfants et d’adultes souffrant de malnutrition étant nettement plus élevée. Il n’est pas question d’une raréfaction momentanée de la nourriture. En réalité, ces chiffres indiquent que des gens meurent de faim tous les jours, y compris des enfants, parce qu’ils ne reçoivent pas de nourriture pendant des semaines. Les pays les plus touchés sont le Nigéria, l’Afghanistan, le Yémen, le Soudan du Sud et notre pays prioritaire, l’Éthiopie.

Guerre civile et guerre d’agression

En Éthiopie, les conflits internes et externes aggravent la situation. Longtemps, certaines régions ont été complètement coupées du monde extérieur en raison de la guerre civile qui empêchait les travailleurs humanitaires d’y accéder. En outre, les livraisons en provenance d’Ukraine et de Russie sont suspendues en raison de la guerre. Les deux pays jouent un rôle crucial dans la mosaïque alimentaire mondiale, puisqu’ils représentent 30% des exportations mondiales de blé et jouent également un rôle important pour le maïs et les huiles végétales. L’Éthiopie est particulièrement touchée: près des deux tiers de ses importations de blé provenaient de Russie et d’Ukraine. Une quatrième sécheresse consécutive aggrave encore les effets de la crise mondiale. Selon le Programme alimentaire mondial, près de 17 millions de personnes sont menacées de famine en Éthiopie.

La malnutrition a de graves conséquences

Erika Dittli, directrice de programme, et Marc Kempe, responsable de la collecte de fonds de SOS Villages d’Enfants Suisse, se sont rendus dernièrement en Éthiopie pour visiter le centre médical de Gode. Dans la vidéo suivante, un médecin insiste sur le traitement d’un enfant souffrant de malnutrition.

La malnutrition a de graves conséquences à court et à long terme chez les enfants:

  • Faiblesse, fatigue et apathie
  • Développement intellectuel retardé
  • Abdomen proéminent en raison de la rétention d’eau dans l’abdomen et d’une augmentation de la taille du foie
  • Un système immunitaire affaibli rend plus vulnérable aux maladies infectieuses comme la tuberculose

Un tableau désastreux se dessine alors que le chemin parcouru en Éthiopie traverse les régions touchées par la sécheresse. Les cadavres d’animaux affamés, la terre sèche et les plantes desséchées bordent les villages et témoignent de l’ampleur de la détresse.

Aider de manière ciblée à enrayer la faim et la malnutrition

Sur place, nous essayons – dans la mesure du possible – d’aider les enfants et les familles à sortir de la détresse en leur fournissant de la nourriture, des soins médicaux et une aide financière. Pour enrayer la malnutrition, nous proposons des programmes d’aide adaptés dans notre boutique de dons:

  • Des aliments pour les enfants : Les enfants reçoivent des aliments riches en protéines, obtenus à partir de blé, qui leur sauvent la vie. Ces aliments sont produits localement et permettent d’assurer l’alimentation d’un enfant pendant trois à six mois.
  • Des aliments pour les mères allaitantes : Nous avons mis au point des colis alimentaires qui leur sont destinés. Ils contiennent de la farine, de l’huile, des compléments de fer et d’autres aliments permettant de subvenir aux besoins nutritionnels des mères allaitantes.
Grâce à votre aide, nous aidons les enfants et leur famille à sortir de la famine.

Grâce à votre aide, nous aidons les enfants et leur famille à sortir de la famine.

Vous pouvez également soutenir directement notre crowdfunding d’urgence pour l’Éthiopie. Agissons ensemble contre la faim dans le monde !

Responsable du contenu:

David Becker

Lorsque je crée du contenu en mots et en images, je suis inspiré par la vue d'ensemble et touché par les petits détails.

À propos de la personne
retour