To the top button

SOS Villages d’Enfants Nicaragua

Le Nicaragua est l’un des pays les plus pauvres d’Amérique latine: le revenu par jour et par personne n’est que de 2,12$. Plusieurs raisons à cela: des causes historiques, comme la guerre civile de 1981-1990, un régime autoritaire, une structure économique unilatérale et des catastrophes naturelles récurrentes. Depuis le mois d’avril 2018 se sont installées des tensions au niveau civil et politique, qui ont causé la mort de plusieurs centaines de personnes et en ont forcé plus de 80 000 autres à quitter le pays.

Le quotidien de plusieurs milliers d’enfants est teinté de violence et de pauvreté. Souvent, ce sont les femmes qui subviennent aux besoins de leur famille, ce qui, dans une culture imprégnée par le machisme, a donné lieu à une augmentation de la violence domestique et des abus. Le fait de frapper un enfant est accepté dans cette culture et la maltraitance est quotidienne. Dans de nombreuses familles, les enfants ne vont pas à l’école, car ils sont chargés d’augmenter le revenu de leur famille ou parce qu’ils sont tout simplement livrés à eux-mêmes. La situation politique, la pauvreté, le chômage, l’abus d’alcool et de drogues, ainsi que d’autres dysfonctionnements sociaux mènent à l’éclatement des familles.

Au Nicaragua, SOS Villages d’Enfants propose des garderies, des centres de formation professionnelle et des écoles dans différents lieux à travers le pays. Grâce à nos programmes de renforcement de la famille, nous soutenons les enfants dans leurs familles d’origine. Les enfants ayant perdu leurs parents ou ne pouvant plus rester auprès de leur famille bénéficient d’une prise en charge chaleureuse dans un cadre familial à SOS Village d’Enfants.

Notre travail au Nicaragua

Accompagnement et protection  
  • Garderies: les parents peuvent laisser leurs enfants à des animatrices SOS et se rendre au travail.
  • Programmes de renforcement de la famille: pour empêcher l’éclatement des familles, SOS Villages d’Enfants assure la prévention des familles en détresse en leur enseignant des compétences en éducation dans le domaine de la communication, de la santé et du droit.
  • Renforcement de la structure des communautés: SOS Villages d’Enfants renforce les communautés en rassemblant des représentants du gouvernement, de l’église, de la police et des quartiers, pour discuter de thèmes comme ceux des droits de l’enfant, de la prévention d’abus sur mineurs, de la santé, de la coordination et de la communication.
  • SOS Villages d’Enfants: A SOS Villages d’Enfants, les enfants sans soutien parental bénéficient d’une prise en charge familiale.
  • Retour dans la famille biologique: Les enfants qui ont été recueillis à SOS Villages d’Enfants doivent pouvoir retourner le plus vite possible dans leur famille d’origine. Que ce soit chez une tante, un grand-père, un cousin ou des frères et sœurs plus âgés: le but est que les enfants grandissent dans leur famille d’origine. SOS Villages d’Enfants continue d’apporter son soutien aux enfants et à leur famille, même après le retour.
Education  
  • Ecoles primaires et secondaires: Dans les écoles primaires et secondaires SOS, les enfants reçoivent une formation adaptée à leur âge.
  • Education sexuelle sur les grossesses chez les adolescentes: Dans les écoles secondaires, les écolières et écoliers se penchent sur les thèmes de la sexualité, des grossesses chez les adolescentes, de la prévention & des droits. Ils acquièrent des compétences importantes dans les domaines de la prise de décision, de la communication, des conduites à adopter et ils renforcent leur confiance en eux. Le développement de la personnalité, un projet de vie et un accompagnement sont les clés pour donner aux écoliers confiance en leur avenir. SOS Villages d’Enfants, en collaboration avec les institutions étatiques et les enseignants, s’engage pour une jeunesse forte.
Santé  
  • Soins de santé: Accompagnement des enfants et parents dans l’accès aux soins de santé de base. Workshops sur les thèmes de l’alimentation et de la santé.
  • Suivi psychologique pour les enfants, adolescents et parents.
  • Grossesse chez les adolescentes: dans les centres de consultation de SOS Villages d’Enfants, les jeunes mères bénéficient d’un accompagnement, ainsi que d’une prise en charge psychologique, de formations en compétences éducatives, en connaissance des droits et de la santé.
  • SOS Villages d’Enfants: A SOS Villages d’Enfants Estelí, six adolescents et enfants porteurs d’un handicap sont pris en charge 24h/24 et bénéficient d’un suivi psychologique et médical.

Notre action

Le rôle d'un père célibataire m'a fait peur. En participant aux réunions de Paternidad Positiva (Réseau Paternité) de SOS Villages d'Enfants, j'ai appris à y faire face et à partager mes expériences avec d'autres pères. Cela m'a permis de mieux comprendre l'éducation de mes enfants. Aujourd'hui, je sais ce dont mes enfants ont besoin.

Réseau de paternité, Wiston

A l'âge de quatre ans, j'ai trouvé un nouveau foyer dans le Village d'enfants SOS de Matagalpa et j'y ai vécu pendant 12 ans. Grâce à SOS Village d'enfants, je suis devenue une femme sûre d'elle. Les soins et l'amour de ma mère SOS m'ont donné sécurité et sécurité. J'ai eu accès à l'éducation et j'étudie maintenant le travail social.  Mon objectif est de travailler pour SOS Villages d'Enfants et de devenir un jour directeur de SOS Villages d'Enfants. 

SOS Villages d’Enfants Matagalpa, María

Questions fréquentes

Pourquoi y a-t-il autant de grossesses chez les adolescentes au Nicaragua?  

La grossesse chez les adolescentes au Nicaragua est un problème culturel. La plupart des grands-mères et des mères d’aujourd’hui ont eu leurs enfants entre 14 et 17 ans. Les grossesses chez les adolescentes surviennent surtout à la campagne, où les femmes sont moins cultivées et n’ont pas accès à l’information. A la campagne, le fait de se marier à 14 ans et d’avoir des enfants est considéré comme parfaitement normal.

Quels sont les risques principaux encourus par les adolescentes enceintes?  

Elles encourent un gros risque au niveau de leur santé.  Il peut en effet y avoir beaucoup de complications lors d’une grossesse chez les adolescentes. Leur corps n’est pas prêt pour une grossesse si précoce: le risque de mourir en couches est plus élevé et les bébés de mères jeunes naissent souvent avec un poids inférieur à la normale. De plus, ces adolescentes sont plus facilement discriminées par leur entourage ou sont rejetées par leur famille et amis. Elles sont obligées de quitter l’école et de trouver du travail. Dans de nombreux cas, le père de l’enfant ne se sent pas impliqué et ne soutient pas la jeune mère. Elles se retrouvent livrées à elles-mêmes. Les adolescentes doivent subitement endosser une charge et responsabilité bien trop lourdes et se sentent débordées.  Il en découle un risque important qu’elles se tournent vers l’alcool ou la drogue. Les adolescentes qui tombent enceintes sont plus vulnérables que des femmes qui ont un enfant à 24 ans. Elles ne reçoivent pas non plus d’informations quant à la manière dont elles peuvent gérer cette situation, à leurs droits et à qui pourrait les accompagner. C’est à cela que sert SOS Villages d’Enfants.

Comment les collaborateurs de SOS Villages d’Enfants procèdent-ils pour éviter que les familles n’éclatent?  

Nous préservons les familles en détresse de la séparation et veillons, avec l’aide à l’indépendance financière, à ce que ces familles puissent à nouveau subvenir aux besoins de leurs enfants. Nous permettons aux parents d’offrir eux-mêmes des opportunités d’avenir à leurs enfants. Nous leur proposons notamment une aide aux revenus, des garderies d’enfants, des conseils et des ateliers.

Nous prenons des mesures pour soutenir les communes afin qu’elles puissent prendre en charge les familles et les enfants en détresse et mettre en place des structures sociales solides.

Qu’est-ce qu’un village d’enfants SOS?  

Dans les villages d’enfants SOS, les enfants qui ont perdu leurs parents, ou qui ne peuvent plus vivre avec eux, peuvent retrouver un foyer durable et une atmosphère familiale. Dans chaque village, cinq à dix filles et garçons de tous âges vivent avec une maman SOS dans une maison familiale. Dix à quinze familles SOS forment la communauté du village.

Les «quatre principes» − la maman SOS, les frères et sœurs, la maison familiale et le village d’enfants SOS − constituent la base et le cadre de notre méthode de travail au sein du village d’enfants. Au cœur de nos principes se trouve la maman, à savoir l’encadrement maternel.

Quels enfants sont pris en charge par les villages d’enfants SOS?  

Lorsque nous sélectionnons les enfants habilités à intégrer une famille SOS, nous veillons à privilégier les enfants en détresse, pour lesquels une aide de SOS Villages d’Enfants s’avère absolument vitale. Seuls les enfants nécessitant un nouveau foyer à l’environnement familial sûr et durable, et pour lesquels il n’existe aucune autre possibilité de prise en charge par un tuteur légal, peuvent intégrer une famille SOS.

Par vos dons, vous apportez une aide directe et efficace. Votre contribution offre aux enfants dans le besoin la perspective d’un avenir autonome.

Faire un don maintenant

SOS Villages d’Enfants aide les enfants dans le monde entier

Ce qui est évident pour nous ne l’est pas pour de nombreux enfants à travers le monde: une enfance sans pauvreté, sans guerre et sans famine. L’éclatement des familles a des conséquences désastreuses pour les enfants et pour la société dans laquelle ils vivent. Ils sont privés de leurs droits aux soins les plus élémentaires, à la protection, à l’éducation et aux soins médicaux. Ces enfants souffrent de négligence, de la faim, et sont exposés à la violence et à l’exploitation. SOS Villages d’Enfants place son action sur tous ces aspects.

Notre aide pour les enfants en détresse

L’axe essentiel des projets de SOS Village d’Enfants est le développement à long terme de chaque enfant (encadrement, protection, santé et éducation inclus), afin qu’il devienne un adulte capable de surmonter seul les défis de la vie. Afin d’y parvenir, nous créons les conditions nécessaires pour les enfants en détresse dans un cadre familial avec des relations de confiance et un accompagnement individuel apportés par un personnel spécialisé et dévoué.

La certification Zewo garantit aux donateurs l’utilisation transparente et efficace des fonds.