To the top button

Une femme forte et indépendante

Matebello Semoko a connu une période où elle ne savait plus comment s’en sortir. Après le décès de son mari, elle s’est soudainement retrouvée seule et sans revenus avec quatre enfants à élever. Pourtant, elle n’a pas baissé les bras et grâce au soutien de SOS Villages d’Enfants, elle a commencé à tenir un petit commerce de vente d’œufs, avec ses propres poules. Les revenus qu’elle génère ainsi lui permettent désormais de subvenir également aux besoins de ses petits-enfants.

Protéger les enfants en danger de la perte de leur famille est l’une des principales missions de l’organisation humanitaire SOS Villages d’Enfants. La famille de Matebello Semoko, 61 ans, de Quthing au Lesotho, a elle-même été confrontée à ce risque. En 2004, son mari meurt subitement, la laissant seule avec ses quatre enfants et des peurs incessantes: comment arrivera-t-elle alors à subvenir toute seule aux besoins de sa famille et à offrir un avenir à ses enfants? Cette mère désemparée ne peut bientôt plus envoyer ses enfants à l’école et bien souvent, elle ne sait pas si ni comment elle parviendra à nourrir sa famille le lendemain. La situation devient insoutenable.

L’aide à l’entraide
Grâce à l’aide à l’entraide, SOS Villages d’Enfants permet à des parents comme Matebello de reprendre eux-mêmes en charge leurs enfants et les protège de l’éclatement de leur cellule familiale. L’objectif consiste à faire en sorte que les personnes ayant des enfants à charge puissent apprendre comment augmenter leurs revenus sur le long terme pour le bien de leurs enfants et offrir elles-mêmes des perspectives d’avenir aux futurs adultes dont elles s’occupent. SOS Villages d’Enfants a alors intégré Matebello au programme de renforcement de la famille. C’est avec une volonté de fer que la mère de famille a saisi cette opportunité et a appris de A à Z à gérer elle-même un petit commerce. Grâce à un microcrédit qu’elle a aujourd’hui remboursé depuis bien longtemps, elle a acheté quelques poules et du grain pour les nourrir et a rapidement commencé à vendre des œufs avec succès. De plus, le personnel formé de SOS Villages d’Enfants lui a appris des méthodes efficaces pour cultiver son potager pour sa propre consommation. Grâce à la gestion rentable et économe en eau ainsi qu’à la grande fertilité de son potager spécial en trou de serrure, elle dispose désormais régulièrement de bons produits frais. Cet ensemble complet de mesures a transformé positivement la situation de sa famille: Matebello a rapidement été en mesure d’envoyer à nouveau ses enfants à l’école et de leur offrir une alimentation saine et suffisante.

Confiante et heureuse
«Je suis reconnaissante et fière de pouvoir subvenir moi-même aux besoins de ma famille. Je n’aurais jamais cru que j’y arriverais», déclare Matebello, aujourd’hui devenue grand-mère. Ses petits-enfants lui rendent souvent visite après l’école. Matebello continue de soutenir sa famille lorsque cela s’avère nécessaire, même si c’est seulement en donnant quelques œufs ou quelques tomates du potager pour offrir un repas du soir nourrissant. Matebello confie: «J’ai eu la chance d’être soutenue par SOS Villages d’Enfants et aujourd’hui, je soutiens les familles de mes enfants à mon tour. C’est ma manière de rendre ce que j’ai reçu.»

Depuis plus de 15 ans, de l’argent, quelle qu’en soit la devise, est collecté à bord des avions SWISS pour SOS Villages d’Enfants. Jusqu’à présent, les passagers de SWISS ont ainsi fait don de plus de 2,7 millions de francs grâce à ces collectes. Ces fonds sont tous consacrés au financement de projets spécifiques. Récemment, la collecte a permis de rénover complètement le village d’enfants SOS de Bawana à Delhi. Depuis début 2017, les dons sont envoyés au Lesotho.

Retrouvez plus d’informations sur l’engagement de SWISS ici.

Ces publications pourraient aussi vous intéresser.

 
21. juin 2018

WM18: quand le rêve devient réalité

Le petit Oscar, 9 ans, habite au village d’enfants SOS péruvien de Pachacamac …

Lire
 
20. juin 2018

Journée mondiale des réfugiés: voici comment nous aidons

SOS Villages d’Enfants n’est pas seulement impliquée lors de la Journée mondiale des réfugiés, mais aussi …

Lire
 
13. juin 2018

Crise au Nicaragua

La situation parle d’elle-même: Des chars dans les rues, 138 morts et un adolescent de SOS Village d’Enfants gravement blessé…

Lire