To the top button

14.04.2019 Actualités Programme d'aide Tous Mondial Etre un bébé dans le bruit et la saleté

  • Catégories
  • Pays

En janvier 2010, un tremblement de terre dévastateura frappé Haïti et fait de Chloé, un bébéâgé de quelques mois, une orpheline. Faute demeilleure option, son oncle a pris l’habitude del’emmener au travail et de déposer le couffinà côté du four de la briqueterie. La petite étaitalors livrée à elle-même pendant des heures.

Chloé n’a jamais connu son papa et sa maman. Le séisme les lui a enlevés peu de temps après sa naissance. Un oncle et une tante étaient sur place, mais ils étaient eux-mêmes en grande difficulté après cette catastrophe. Ils apportèrent toutefois à l’enfant le strict nécessaire, mais ils manquaient de temps et de moyens. Après quelque temps, l’oncle emmena le bébé, âgé de seulement quelques mois, avec lui au travail à la briqueterie. Là-bas, Chloé était livrée à elle-même. Ses premières impressions de la vie ont été marquées par la poussière et le bruit de l’usine.

 

«Nous aimons Chloé comme elle est. Elle a gagné notre coeur comme tous
les autres enfants ici. Abandonner n’est pas une option. Chaque enfant a droit à une chance.»
Manuchka, maman SOS

A l’âge de trois ans, Chloé est finalement arrivée au village d’enfants SOS de Les Cayes. Manouchka, sa maman SOS, raconte: «Son comportement agressif était frappant. Il a fallu beaucoup de patience et d’affection pour gagner la confiance de cette enfant. Au début, elle ne supportait pas du tout le bruit, à cause du vacarme de la briqueterie. Les psychologues, les thérapeutes et en particulier certains camarades de jeu ont contribué à son développement positif. En fin de compte, la seule manière d’aider Chloé était que je lui apporte l’amour qu’elle n’avait pas reçu de sa mère. Dès son arrivée au village d’enfants SOS, nous avons donc dû la séparer des autres enfants. Chloé était fortement traumatisée et nous a doucement accordé sa confiance. Aujourd’hui, elle va beaucoup mieux et a gagné notre coeur à tous. Ses réactions violentes sont rares. Bien qu’elle bénéficie chez nous d’un soutien professionnel, son processus de guérison demande du temps et de la patience. Avec les gros progrès de développement qu’a faits Chloé, nous sommes optimistes pour l’avenir. A la fin, elle aura, elle aussi, de belles perspectives d’avenir pour mener une vie autonome.»

Ces publications pourraient aussi vous intéresser.

 
9. avril 2019

Crise au Venezuela

80% des réfugiés vénézuéliens en Colombie sont des femmes et des enfants. Les zones de La Guajira …

Lire la suite
 
3. avril 2019

Rita Fischer Hofstetter

Au terme de six ans au poste de présidente précédés de trois ans comme membre du …

Lire la suite
 
30. mars 2019

«Chaos apocalyptique» après le cyclone au Mozambique

L’étendue de la catastrophe au Mozambique est indescriptible. Beaucoup d’endroits sont sous des mètres d’eau, des milliers de personnes, dont des centaines de familles et d’enfants, survivent sur les toits…

Lire la suite