To the top button

29.08.2019 Actualités Droits des enfants SOS Villages d'Enfants Suisse Mondial Les enfants nous rendent fiers

  • Catégories
  • Pays

«Nous, les jeunes, avons commencé à nous défendre. Nous changerons le destin des gens, que vous le vouliez ou non. Nous, les jeunes, représentons la moitié de la population.»

 

C’est ce qu’on peut entre autres lire sur le compte Facebook de Fridays for Future Vienne (facebook.com/FridaysForFutureVienna/posts ). De toute évidence, notre jeunesse se soucie de la planète Terre, et donc des gens qui y vivent. Qu’il s’agisse d’engagement envers les océans du monde, de campagnes sur la disparition des insectes ou d’aide pour les enfants, la jeunesse se mobilise. Elle veut du changement. Elle ne veut plus simplement accepter les choses telles qu’elles sont. La jeunesse nous montre qu’il peut en être autrement. Pour les enfants en détresse, quelques actions touchantes ont été réalisées, dont nous ne voulons pas vous priver. Nous sommes très fiers d’autant d’engagement et remercions nos jeunes supporters.

Desirée, Damian et Alessio 

 

«Les enfants ont toute la vie devant eux.»

Trois élèves ont travaillé autour de cette idée au cours de leur semaine de projet à l’école Sonnenhof de Wil: c’est ainsi qu’ils ont décidé
d’organiser une collecte de fonds. Ils voulaient soutenir de manière active les enfants qui ne vont pas bien. Après avoir comparé différentes organisations humanitaires, ils ont opté pour SOS Villages d’Enfants.

Lorsqu’on leur demande pourquoi ils veulent aider les enfants à l’étranger, les trois répondent: «En Suisse, nous nous en sortons
bien en tant qu’enfants. Nous ne manquons de rien et nous en sommes très reconnaissants. Il y a bien sûr aussi des souffrances et de la détresse ici, mais nous oublions souvent les enfants à l’étranger et pensons que nous n’avons aucune responsabilité là-bas. C’est pourquoi nous avons consciemment choisi d’aider les enfants à l’étranger. Après tout, eux aussi ont encore toute la vie devant eux.»

Les trois élèves ont préparé des muffins ensemble et les ont vendus pendant quatre après-midi en faisant du porte-à-porte: «La générosité des gens nous a surpris, nous et nos professeurs. En effet, 660 francs ont été collectés en seulement quatre jours.» L’argent a été utilisé pour le parrainage de programmes mondiaux de SOS Villages d’Enfants.

Les trois élèves de l'oberstufe Sonnenhof à Wil

Les trois élèves de l’oberstufe Sonnenhof à Wil

 

Janis

 

Après le passage d’un cyclone au Mozambique en avril, Janis, un Suisse âgé de 9 ans, décide d’aider les enfants touchés. Il nous parle de son projet «Les enfants aident
les enfants».

«Il y a eu un cyclone au Mozambique fin avril. De nombreuses personnes
se sont retrouvées en situation de détresse, dont 260 000 enfants. Cela m’a rendu très triste, donc j’ai voulu faire quelque chose. Le lendemain matin, je me suis renseigné sur Internet et j’ai trouvé plusieurs moyens de les aider avec SOS Villages d’Enfants Suisse. J’ai décidé de commencer mon projet. J’ai rapidement su comment procéder et j’ai fait un plan. Mon objectif de collecte était de 1000 francs. J’ai cherché des personnes pour m’aider et ai réparti les tâches.

Avec maman, papa et des amis, nous avons préparé des biscuits, installé un stand au marché et créé un groupe WhatsApp. J’ai vendu les biscuits avec papa: toutes les
personnes ayant fait un don ont pu en recevoir quelques-uns. Les dons
se sont accumulés. A la fin, nous avons compté combien d’argent nous avions
collecté. Il y avait 1860 francs. Mon objectif a été dépassé de loin. J’ai remercié tous les donateurs et leur ai dit quelle somme avait été collectée grâce à tous les dons. Je suis très content d’avoir pu apporter mon aide.»

«J’ai vendu des biscuits faits maison et j’ai récolté 1860 francs pour les enfants en détresse.»

«J’ai vendu des biscuits
faits maison et j’ai récolté 1860 francs pour les enfants en détresse.» Janis

Giulia

 

Je m’appelle Giulia et j’ai 15 ans. A la fin du secondaire I, chaque élève de
mon école devait mettre au point un projet indépendant. J’ai organisé une course solidaire de A à Z qui a eu lieu le 6 avril 2019. Pour cette occasion, j’ai tout bien préparé et j’ai cherché des participants. Ils ont pu à leur tour chercher des sponsors qui voulaient aussi soutenir mon projet.

La course solidaire s’est déroulée
sans problème avec le beau temps. Je suis très satisfaite du résultat final. Au total, j’ai pu récolter 1039 francs. J’ai reversé tout l’argent à SOS Villages d’Enfants.

 

«J’ai organisé une course solidaire de A à Z.»

«J’ai organisé une course
solidaire de A à Z.» Giulia

 

Vous avez organisé une collecte de fonds et avez pris des photos de celle-ci? Alors n’hésitez pas à nous contacter: info@sosvillagesdenfants.ch