To the top button

11.09.2019 Actualités Tous Afrique Hanidcapés, cachés, forcés de mendier

  • Catégories
  • Région

SOS Villages d’Enfants soutient un projet d’intégration pour les enfants présentant un handicap et aide 100 enfants malvoyants.

 

Selon le premier «Rapport mondial sur le handicap» («World Report of Disability») de 2011, l’Ethiopie compte environ 15 millions d’enfants et d’adultes présentant des handicaps physiques ou mentaux. Beaucoup d’entre eux sont exposés à une pauvreté très rude et luttent tout au long de leur vie, principalement en mendiant. De plus, les enfants atteints de handicap sont souvent considérés comme un poids et cachés à la maison par honte.

Beaucoup de gens en Ethiopie voient la naissance d’un enfant handicapé comme un mauvais présage. Ils pensent que les personnes concernées ont échoué en tant que famille ou sont punies pour le mauvais comportement de certains membres de la famille. Dans le cadre d’un programme d’intégration se déroulant sur plusieurs sites en Ethiopie, SOS Villages d’Enfants Suisse s’engage afin d’influencer positivement la manière dont les personnes présentant un handicap sont traitées. Par ce biais, les problèmes sociétaux des personnes atteintes de handicap doivent être réduits sur le long terme et de manière durable. Outre des coachings et la sensibilisation de la population locale, le projet comprend l’équipement de jardins d’enfants, de centres médicaux et de bâtiments scolaires avec des accès adaptés aux personnes handicapées. L’information et l’élimination des préjugés à l’égard des personnes atteintes de handicap ainsi que l’accès à l’école et à la formation professionnelle doivent également donner aux enfants handicapés la possibilité d’avoir une perspective professionnelle et, en définitive, de mener une vie autonome. Le projet d’intégration en Ethiopie comprend les sites d’Addis- Abeba, Bahir Dar, Gode, Harar, Awasa, Jimma et Mekele.

SOS Villages d’Enfants Suisse s’engage également auprès de 100 enfants malvoyants dans la ville éthiopienne de Makalle* et soutient l’école pour aveugles de Makalle. Il s’agit d’un internat financé par l’Etat pour les enfants aveugles et malvoyants. Dans le cadre de ce projet, SOS Villages d’Enfants équipe l’école de matériel pédagogique adapté. De plus, nous organisons des formations spéciales sur la gestion du quotidien afin d’améliorer la qualité de vie des enfants aveugles. En effet, la plupart d’entre eux n’ont pas encore pu acquérir de compétences à cet égard. ls n’ont pas appris à communiquer avec les aveugles ou avec les voyants, et on ne leur a pas montré comment s’habiller ou prendre soin d’eux. Ils sont également dépendants d’un soutien pratique à la maison. Les coachings donnés sur place par les collaborateurs SOS les aident à rendre leur vie quotidienne plus supportable.