To the top button

16.09.2020 Actualités Aide d'urgence Droits des enfants Tous Europe Lettre ouverte: des mesures concrètes pour les enfants à Moria

  • Catégories
  • Région

Après l’incendie de Moria, SOS Villages d’Enfants et trois autres grandes associations suisses d’aide à l’enfance ont écrit une lettre ouverte au gouvernement suisse pour exiger quatre mesures concrètes.

Madame la Conseillère fédérale Karin Keller-Sutter,

A la suite à l’incendie du camp de réfugiés grec de Moria à Lesbos, plus de 12 000 personnes sont actuellement sans abri. Environ 4000 d’entre elles sont des mineurs. Ils ont déjà été traumatisés par leurs expériences de fuites ainsi que les conditions inhumaines dans le camp et doivent maintenant faire face à un nouveau choc.

Nous – une coalition d’organisations suisses d’aide à l’enfance, composée de SOS Villages d’Enfants Suisse, Save the Children Suisse, la Fondation Village d’enfants Pestalozzi, World Vision Suisse – demandons au gouvernement suisse de faire tout ce qui est en son pouvoir pour offrir à ces enfants la protection et les soins auxquels ils ont droit en vertu de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

«A Moria, les enfants et leurs familles ont vécu beaucoup de traumatismes, même avant l’incendie. Aujourd’hui, ils sont à nouveau désespérés et ont perdu tous leurs biens, et ce au beau milieu de l’Europe. Nous devons maintenant offrir à ces enfants une perspective d’avenir et leur donner la possibilité de se remettre de leurs expériences dans un environnement sécurisé», déclare Adrian Förster, directeur de Save the Children Suisse.

Nous saluons la volonté de la Suisse de prendre en charge quelques réfugiés mineurs, toutefois, cela n’est pas suffisant. «En sa qualité d’Etat dépositaire de la Convention de Genève, la Suisse peut jouer un rôle de modèle dans la gestion de cette crise humanitaire et continuer à développer son aide, notamment pour la protection des plus vulnérables, comme le veut sa tradition humanitaire», affirme Christoph von Toggenburg, CEO de World Vision Suisse.

«Les enfants qui grandissent dans les camps de réfugiés sans sécurité, sans éducation et sans perspectives d’avenir sont traumatisés sur le long terme et leur bon développement est gravement compromis. Nous devons empêcher cela à tout prix», souligne Martin Bachofner, directeur de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

«L’incendie de Moria était une catastrophe prévisible. Si nous voulons éviter que cette situation ne se reproduise, nous avons besoin de solutions à long terme et d’une solidarité entre les Etats européens dès maintenant», affirme Alain Kappeler, directeur de SOS Villages d’Enfants Suisse.

Le moment est donc venu pour le gouvernement suisse de servir de modèle aux autres Etats européens en offrant et en augmentant son aide dans les domaines suivants:

1. Poursuivre le programme de regroupement familial en accordant une priorité absolue aux enfants traumatisés de Moria.

 

2. Prendre temporairement en charge des enfants âgés de trois à quatorze ans afin de faciliter le regroupement familial dans d’autres pays européens.

 

3. Accueillir des enfants et des jeunes qui n’ont aucune perspective d’avenir et aucune attache en Suisse afin qu’ils puissent développer des relations fiables et construire leur avenir social et professionnel dans un nouvel environnement en toute sécurité.

 

4. Offrir un soutien logistique et matériel aux organisations humanitaires et aux autorités grecques sur le terrain.

 

Nous vous remercions de votre engagement, au nom de la Suisse, en faveur des enfants dans le besoin.

Meilleures salutations,

Christoph von Toggenburg, CEO de World Vision Suisse

Alain Kappeler, directeur de SOS Villages d’Enfants Suisse

Martin Bachofner, président du conseil d’administration de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi

Adrian Förster, directeur de Save the Children Suisse

 

P.S. SOS Villages d’Enfants soutient les enfants et les familles de Lesvos après l’incendie grâce à des mesures d’aide d’urgence. Ici, vous pouvez soutenir notre aide d’urgence:

Aidez maintenant.

Responsable du contenu:

Nathalie Rutz

Je suis responsable de la communication pour les droits des enfants du monde entier.

À propos de la personne
retour