To the top button

03.12.2020 Actualités Programme d'aide Tous Mondial Une nouvelle chance

  • Catégories
  • Région

La maman SOS Flor Monteza offre aux enfants qui ont été séparés de leurs parents un foyer où règnent compréhension et sécurité.

Cela fait bientôt 15 ans que Flor Monteza, 38 ans, est active comme maman SOS au Pérou. Elle a ainsi élevé 5 garçons et 14 filles au village d’enfants SOS de Pachacámac, dans la capitale Lima et à proximité du site archéologique du même nom. Dès le départ, son objectif était de leur transmettre les compétences et les valeurs nécessaires pour faire d’eux des adultes aimants, indépendants et sûrs d’eux.

Kelly est l’un des ces 19 enfants. Elle  avait 5 ans lorsqu’elle est arrivée à Pachacámac avec sa soeur aînée, Rebecca. Les deux fillettes avaient besoin d’une prise en charge alternative, car leur mère était morte de la tuberculose et leur père avait été condamné à de la prison pour trafic de drogue. Kelly était également atteinte de tuberculose à son arrivée à Pachacámac, mais elle est parvenue à en guérir.

«Ce qui me plaît le plus ici, c’est que Flor et mes soeurs SOS me comprennent si bien», déclare Kelly. Bien qu’elle apprécie le temps passé en famille, elle est réservée lorsqu’il est question de son bien-être personnel et de ses pensées. Flor le respecte et elle est toujours là pour Kelly, lorsque cette dernière éprouve le besoin de parler. Kelly se distingue de bon nombre de ses camarades par son amour pour les devoirs, qu’elle effectue en raffinant toujours plus sa belle écriture. Les mathématiques et l’informatique sont ses matières préférées. Mais Kelly n’envisage pas de jongler plus tard avec les chiffres et les codes. Elle aimerait étudier le design et créer sa propre marque.

Kelly (devant) se sent à l'aise dans sa nouvelle maison avec Flor.

Kelly (devant) se sent à l’aise dans sa nouvelle maison avec Flor.

Sa grande soeur vit désormais en ville, dans un centre pour la jeunesse de SOS Villages d’Enfants, et lui rend visite aussi souvent que possible. Elles considèrent toutes deux le village d’enfants de Pachacámac comme leur foyer et Flor et les frères et soeurs SOS comme leur deuxième famille. Kelly et Rebecca ont également gardé contact avec leur père, qu’elles appelaient régulièrement
durant son incarcération. Depuis sa libération l’année dernière, SOS Villages d’Enfants soutient le rapprochement progressif du père et de ses filles.

Responsable du contenu:

David Becker

Lorsque je crée du contenu en mots et en images, je suis inspiré par la vue d'ensemble et touché par les petits détails.

À propos de la personne
retour