To the top button

17.12.2020 Programme d'aide SOS Villages d'Enfants Suisse Un nouveau foyer

  • Catégories
  • Région

Les enfants qui n’ont plus de cadre familial retrouvent la chaleur d’un foyer dans le village d’enfants SOS de Matagalpa. Ils y grandissent auprès d’une personne de référence stable et de frères et sœurs, dans une maison où ils peuvent de nouveau être des enfants, tout simplement.

La situation et l’enfance au Nicaragua

De très nombreuses familles souffrent de la pauvreté au Nicaragua. Trouver de quoi survivre au quotidien est une lutte qui engendre des tensions au sein des familles. Beaucoup de parents cherchent du travail loin de la maison et laissent leurs enfants seuls. En outre, le machisme est omniprésent et les violences domestiques sont acceptées par la société. Une victime de violence sur quatre est un enfant ou un adolescent. Le Nicaragua affiche également le taux de grossesses adolescentes le plus élevé d’Amérique latine. Pour les enfants concernés, la charge émotionnelle conduit souvent à des problèmes ultérieurs d’agressivité, de dépression ou de troubles du comportement social. Il existe donc un énorme besoin de prise en charge alternative des enfants abandonnés ou des enfants qui ne peuvent demeurer dans leur famille en raison de violences.

Un foyer protégé pour les enfants à Matagalpa

Les villages d’enfants SOS offrent un nouveau foyer aux enfants sans prise en charge parentale, où ils peuvent grandir en sécurité et protégés. Ouvert en 2000, le village d’enfants SOS de Matagalpa comprend des maisons familiales, la maison du directeur du village, une salle polyvalente, une bibliothèque, une aire de jeu et un bâtiment administratif.

La maman SOS est la première personne de référence pour les enfants. Elle stimule leurs capacités individuelles et accompagne leur développement. La maman SOS est sélectionnée et formée avec soin pour pouvoir accomplir cette mission exigeante et plurielle. Elle participe en outre régulièrement à des sessions de formation continue. Au besoin, elle reçoit le soutien de spécialistes sur place, par exemple des médecins, des psychologues ou des physiothérapeutes.

village-d-enfants-sos-matagalpa-nicaragua-2019-bianca-amman

Des enfants présentent les coloriages qu’ils ont réalisés dans le village d’enfants SOS de Matagalpa. Photo : Bianca Ammann

SOS Villages d’Enfants Nicaragua entretient autant que possible le lien avec la famille biologique. Ensemble, ils cherchent des solutions pour permettre aux enfants de retrouver leurs familles lorsque leur bien-être y est assuré à long terme.

Trouver sa place au sein de la famille et de la société

Des garçons et des filles de tous âges vivent comme des frères et sœurs dans une maison familiale. Comme dans n’importe quelle famille, ils partagent les tâches, les joies et les soucis du quotidien et apprennent à assumer des responsabilités.

L’aide en pratique

  • École : Tous les enfants fréquentent une école publique ou privée et reçoivent l’accompagnement dont ils ont besoin (p. ex. des cours de soutien).
  • Promotion des talents: Les enfants et les adolescents ont la possibilité de développer leurs talents : ils cuisinent, peignent, dessinent, jouent de la musique, nagent, dansent et s’entraînent à différents sports. Quelques enfants se sont montrés si doués lors des cours de taekwondo qu’ils ont pu participer aux championnats nationaux juniors.
  • Compétences sociales : Différentes campagnes et formations permettent également aux enfants de développer leurs aptitudes sociales et notamment leur responsabilité individuelle pour pouvoir s’insérer dans la société.
  • Internet et médias sociaux : Les enfants et les adolescents utilisent les médias électroniques de nombreuses manières sur le temps scolaire et pendant leurs loisirs. Ils s’en servent pour faire leurs devoirs, rechercher des informations sur des thèmes particuliers et communiquer avec leurs camarades de classe. Au village d’enfants SOS, ils apprennent à se protéger des dangers d’Internet comme les sextos et le cyberharcèlement.
  • Soutien des adolescents : Lorsque les enfants arrivent à l’adolescence, des collaboratrices et collaborateurs les aident à réfléchir à leur orientation professionnelle et à rechercher des formations et à s’insérer professionnellement. Bien souvent, les adolescents sont accompagnés jusqu’à ce qu’ils deviennent indépendants. Ils ne se retrouvent pas livrés à eux-mêmes du jour au lendemain et partent donc du bon pied pour mener une vie indépendante.