To the top button

22.01.2021 Actualités Aide d'urgence Tous Afrique Après les élections, 400 civils fuient vers le SOS Village d’Enfants

  • Catégories
  • Région

Les violentes protestations qui ont suivi l’élection présidentielle en République centrafricaine ont forcé 400 civils à trouver refuge au village d’enfants SOS de Bouar.  

Berne/Bangui.– Dans l’ombre des protestations et de l’investiture du nouveau président des États-Unis, des conflits armés féroces ont également eu lieu après les élections présidentielles en République centrafricaine à la fin du mois de décembre. Le 13 janvier, une attaque rebelle dans le voisinage immédiat du village d’enfants SOS de Bouar a terrifié les enfants et les collaborateurs. « Les enfants sont en état de choc: les combats se déroulaient à moins de trois kilomètres. Nous avons entendu les coups de feu », rapporte le porte-parole de SOS Anatole Ngassenemo, responsable de la prise en charge familiale dans le pays. Heureusement, tous les enfants étaient en sécurité et les bâtiments sont restés intacts. 

« La nourriture n’est pas suffisante » 

Dans les communes voisines, il y a toutefois eu des morts, blessés et d’importants dégâts selon les sources locales. Le réseau téléphonique a également été coupé pendant deux jours et des véhicules de transport ont été attaqués. 400 civils (244 enfants, 95 femmes et 41 jeunes de moins de 20 ans) de la région ont fui au village d’enfants SOS de Bouar. « Nous avons converti trois de nos salles de classe en dortoirs d’urgence », explique Ngassenemo. Le manque de place n’est pas encore un problème, contrairement au manque de ressources alimentaires. « Nous avions déjà fait des réserves alimentaires d’urgence, mais cela ne suffit pas pour autant de gens. » En raison de la situation sécuritaire tendue, SOS Villages d’Enfants a également suspendu pour le moment ses programmes d’aide aux communes. « La situation est menaçante et imprévisible », explique Ngassenemo. « Les enfants et les familles placés sous notre protection ont désespérément besoin d’aide. ». 

Hébergement improvisé : 400 personnes ont trouvé refuge dans le village d’enfants SOS de Bouar.

Hébergement improvisé : 400 personnes ont trouvé refuge dans le village d’enfants SOS de Bouar.

Aide aux réfugiés et aux familles en détresse 

Voilà huit ans que, la République centrafricaine se trouve en pleine guerre civile. Les rebelles contrôlent environ deux tiers du pays et essaient de s’emparer de la capitale Bangui au lendemain des élections. Dans de nombreux endroits, les parents n’envoient plus leurs enfants à l’école par peur. SOS Villages d’enfants a été actif près de 30 ans en République centrafricaine. Les enfants abandonnés retrouvent un foyer, les familles sont sauvées de l’effondrement, les réfugiés de la guerre civile reçoivent une aide d’urgence. 

Aidez-nous maintenant à fournir les produits de première nécessité aux réfugiés en République centrafricaine.

Responsable du contenu:

Nathalie Rutz

Je suis responsable de la communication pour les droits des enfants du monde entier.

À propos de la personne
retour