To the top button

20.11.2021 Actualités Droits des enfants Tous Suisse Négligence parentale : comment reconnaître les signes de souffrance chez l’enfant ?

  • Catégories
  • Région

La journée mondiale des droits de l’enfant est étroitement liée à la question de la négligence parentale. Insidieuse car souvent invisible, elle entraîne systématiquement la violation des droits fondamentaux de l’enfant. Comment la reconnaître pour mieux la prévenir ? 

Oublier de préparer le petit-déjeuner ou élever la voix pour couper court à toute discussion : le problème ne réside pas dans l’acte isolé, mais dans l’absence répétée de gestes appropriés pour assurer le bien-être de l’enfant. On parle alors de négligence. 

Il en existe deux types : physique et psychologique. La négligence est souvent le résultat d’une surcharge de travail des parents ou des tuteurs de l’enfant. Au fil de cet article, Britt Horn, psychologue diplômée du Centre SOS Famille de Berlin, revient sur les causes et les conséquences d’un tel stress, ainsi que les manières de mettre fin aux négligences envers les enfants. 

Négligence psychologique et physique

Les carences affectives et éducatives sont plus difficiles à déceler que la malnutrition, la violence ou encore le manque d’hygiène. Pourtant, à long terme, les conséquences d’une négligence émotionnelle sont tout autant catastrophiques que celles d’une négligence physique. 

Négligences psychologiques : 

  • Manque d’attention 
  • Insultes 
  • Cris et menaces 
  • Chantage affectif 
  • Culpabilisation à outrance 

Négligences physiques : 

  • Malnutrition 
  • Vêtements sales ou non adaptés à la météo. 
  • Mauvaise hygiène 
  • Blessures récurrentes 
  • Abandon 

Des blessures qui peinent à cicatriser 

Les conséquences de la négligence parentale sont aussi variées que durables. À court terme, elles se manifestent par des troubles de la motricité, de la parole, mais aussi des interactions sociales. Plus les enfants sont négligés, plus les conséquences sont graves et doivent être traitées de toute urgence. 

C’est pourquoi il est important pour SOS Villages d’Enfants et les autres ONG travaillant à la protection et au bien-être des enfants de prendre des mesures préventives le plus tôt possible. Une telle stratégie consiste à reconnaître les premiers signes évocateurs de négligence envers les enfants et d’en éliminer sa cause. Vos dons permettent à SOS Villages d’Enfants de mettre en place les mesures suivantes :  

  • Du conseil en éducation parentale : cours sur la parentalité positive, l’éducation non violente et la sensibilisation aux droits de l’enfant. 
  • Des comités de protection de l’enfance : ce sont des points de contact en cas de suspicion de négligence parentale. 
  • Du soutien psychologique aux parents et enfants.

Devoir de signalement : que dit la loi suisse ? 

Les réticences à signaler une possible mise en danger de l’enfant sont souvent grandes. La peur de se tromper et de causer du chagrin aux parents ou à leurs enfants a tendance à prévaloir sur le principe de prévention. Cela dit, rester inactif en cas de suspicion justifiée est une décision lourde de conséquences. Pour les enfants concernés, cela se traduit par des blessures psychologiques ou physiques, parfois les deux, qui s’accroissent chaque jour un peu plus et deviennent de plus en plus compliquées à traiter. 

Depuis le 1er janvier 2019, les règles du droit fédéral régissant les signalements à l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) obligent les personnes ci-après d’aviser l’autorité en question en cas d’indices concrets de maltraitance : 

  • Les professionnels de certains domaines, comme ceux de la médecine, de la psychologie, des soins, de l’éducation et de l’enseignement. 
  • Les personnes ayant connaissance d’un tel cas dans l’exercice de leur fonction officielle.

Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site de l’APEA. 

Si vous souhaitez soutenir les programmes de protection des enfants dans le monde, vous trouverez, sur notre boutique en ligne, nos différents packs d’aide (en finançant, par exemple, la formation d’un expert en droits de l’enfant).  

De plus en plus d’enfants sont victimes de négligence 

L’éducation des enfants est un défi quotidien pour toutes les familles. Cela dit, l’absence de gestes appropriés pour assurer la sécurité, le développement et le bien-être de l’enfant augmente dans les régions touchées par la pauvreté, les conflits et les catastrophes naturelles. Une situation exacerbée par la pandémie de Covid-19. Ainsi, au Népal, où le virus a mis le système hospitalier sous forte tension, de nombreux enfants ont perdu leurs parents ou leurs tuteurs. En Éthiopie, c’est la guerre civile qui oblige les gens à fuir et brise les liens familiaux si nécessaires à l’épanouissement des enfants. 

Il n’a jamais été aussi important pour SOS Villages d’Enfants d’être présent sur le terrain. C’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité. En choisissant de parrainer un Village d’Enfants SOS, vous nous aidez à élaborer des plans d’action et à améliorer durablement la vie des enfants et de leur famille. 

Vous souhaitez soutenir notre action ? Nous avons lancé cinq paquets dans le cadre d’une campagne de crowdfunding unique pour SOS Villages d’Enfants Suisse. Faites un don maintenant et rendez possible l’arrêt de la négligence.

Responsable du contenu:

David Becker

Lorsque je crée du contenu en mots et en images, je suis inspiré par la vue d'ensemble et touché par les petits détails.

À propos de la personne
retour