To the top button

31.05.2022 Actualités Aide d'urgence Tous Suisse 25 enfants et adolescents réfugiés d’Ukraine sont accueillis à Gilly (VD)

  • Catégories
  • Région

A partir du 6 juin, trois familles d’accueil avec 25 enfants et adolescents trouveront un foyer temporaire dans un ancien centre de rééducation à Gilly, dans le canton de Vaud.

Fin mars, 40 enfants confiés et leurs familles d’accueil ont pu être évacués d’Ukraine par l’association tipiti pour être logés à Rehetobel dans le canton d’Appenzell (AR). Grâce au généreux soutien des donateurs de SOS Villages d’Enfants Suisse, le projet peut maintenant être étendu à la Suisse romande.

Grâce à la générosité et l’élan de solidarité des donateurs de SOS Villages d’Enfants, d’autres enfants réfugiés d’Ukraine peuvent être accueillis et se remettre du traumatisme de la guerre dans un logement protégé. « A Rehetobel, nous constatons une évolution positive des enfants et adolescents. Ils envisagent l’avenir avec optimisme. Désormais, nous pouvons offrir à d’autres jeunes la même protection à Gilly et leur ouvrir des perspectives », explique Rolf Widmer, directeur opérationnel de l’association tipiti.

Le groupe de 30 personnes est composé de cinq adultes avec leurs six enfants biologiques et 19 enfants confiés. Les enfants et adolescents, âgés entre trois et 19 ans, sont originaires de Kharkiv, Marioupol et Soumy. Ils seront hébergés à Gilly, y habiteront tous ensemble en tant que familles nombreuses et recevront le nécessaire de la part de l’association tipiti et de ses bénévoles. « Les familles sont accompagnées pour être rapidement en mesure de s’organiser elles-mêmes au quotidien. Cela signifie aussi que les enfants et les adolescents iront à l’école pendant la journée », explique Rolf Widmer. Des discussions avec le canton sont en cours afin de trouver des solutions pour les enfants en âge scolaire. « Il est probable qu’ils ne seront scolarisés qu’après les vacances d’été. D’ici là, nous allons organiser différentes activités pour les aider à apprendre le français le plus rapidement possible. »

L’ancien centre de rééducation se trouve à Gilly (VD), près de Rolle. Il a pu être loué par des particuliers et sera à la disposition de l’association tipiti à partir du 1er juin. La maison est en train d’être mise en état pour accueillir les familles. L’association tipiti a déjà engagé un éducateur et mis au concours un second poste d’éducatrice. Des bénévoles, dont un groupe de femmes ukrainiennes de la diaspora à Genève, offrent également leur soutien pour l’encadrement des familles. Le projet est soutenu, tant à Rehetobel (AR) qu’à Gilly, par les pouvoirs publics et par SOS Villages d’Enfants Suisse qui, en tant que partenaire du projet, prend en charge à hauteur de CHF 300’000 l’accueil de jour, les activités extrascolaires, l’aide d’interprètes et le soutien psychologique, contribuant ainsi à intégrer le plus rapidement possible les familles traumatisées et à structurer leur quotidien.

« Les réactions et l’expérience positive que nous observons à Rehetobel nous encouragent à étendre le projet en Suisse romande. Grâce à la générosité de nos donateurs, nous pouvons offrir à des enfants traumatisés un sentiment de sécurité hors d’Ukraine et l’assurance qu’ils ne seront pas séparés de leur famille d’accueil », explique Alain Kappeler, directeur de SOS Villages d’Enfants Suisse, pour décrire l’engagement de l’organisation suisse d’aide à l’enfance.

Responsable du contenu:

Cornelia Krämer

En tant que responsable du département Communication, je m'engage au quotidien pour que les enfants puissent être des enfants, quel que soit l'endroit où ils grandissent dans le monde.

À propos de la personne
retour