To the top button

12.07.2022 Actualités SOS Villages d'Enfants Suisse Tous Suisse Interview de Christine Theodorovics

  • Catégories
  • Région

Depuis avril, SOS Villages d’Enfants Suisse a un nouveau conseil de fondation. Christine Theodorovics a grandi en Autriche et connaît SOS Villages d’Enfants depuis son enfance. «J’ai grandi avec ce logo et ce nom. En Autriche, tout le monde le connaît«, raconte-t-elle au cours de l’entretien.  

Nous nous réjouissons de vous accueillir au sein du Conseil de fondation. Que pensez-vous de SOS Villages d’Enfants? 

SOS Villages d’Enfants est très présente en Autriche, où j’ai grandi. Je connais l’organisation et le logo depuis mon enfance. Nous avons rassemblé des fonds pour un village d’enfants SOS à l’école et nous en avons même visité un. Cette visite a été une expérience marquante pour moi, car j’ai réalisé pour la première fois qu’il y avait des enfants qui n’avaient pas de parents. À l’époque, j’étais très étonnée et cela m’a beaucoup touchée de voir des enfants trouver une nouvelle famille ici.  

 Quelle est votre position générale sur le travail des organismes à but non lucratif (OSBL)? 

Je trouve le travail des OSBL absolument nécessaire et je suis convaincu qu’ils apportent une contribution importante à notre société. Personnellement, je suis généralement intéressé par de tels engagements et j’ai toujours voulu apporter mon savoir-faire. En tant qu’alpiniste, je me suis souvent rendue au Népal où j’ai parrainé un Village d’enfants SOS il y a quelques années. Ce n’est pas seulement mes souvenirs d’enfance, mais aussi mon amour pour le Népal qui rendent ce mandat spécial pour moi. C’est pourquoi j’ai accepté immédiatement et avec grand plaisir cette fonction particulière lorsqu’on m’a demandé de le faire. Ma mission de conseillère de fondation me tient à cœur et c’est avec beaucoup de passion que je m’investis.  

 Que souhaitez-vous apporter au Conseil de fondation? 

Je souhaite apporter l’ensemble de mon savoir-faire lorsque cela s’avère judicieux et ainsi accroître la visibilité de la fondation en Suisse. Grâce à mon réseau, je peux certainement apporter ma pierre à l’édifice. De plus, j’apporte bien sûr plus de 20 ans d’expérience en management. Je peux apporter mes connaissances en matière d’organisation, mais aussi aider à la mise en œuvre de la stratégie. Je vois également un grand potentiel dans les domaines de la numérisation, de l’innovation et de la durabilité. Le thème de l’ESG (Environmental Social Governance1) est certainement très pertinent et joue un rôle de plus en plus important pour la plupart des entreprises. C’est une chance pour SOS Villages d’Enfants. 

Je m’engage pour que SOS Villages d’Enfants conserve son rôle de précurseur.  

Quels sont vos projets pour les mois à venir?  

Récemment, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’ensemble du Conseil de fondation et une partie de la direction de SOS Villages d’Enfants Suisse lors d’une réunion stratégique. Cela m’a personnellement beaucoup plu et c’est aussi très important pour une collaboration active. Mes collègues sont également tous de la partie avec beaucoup d’enthousiasme, ce que je trouve extrêmement enrichissant. 

Je prévois également de me rendre prochainement au bureau de Berne.  En outre, il est très important de recueillir des impressions personnelles des différents villages d’enfants SOS que nous soutenons ici depuis la Suisse. D’une part, grâce à un échange d’expériences étroit avec les responsables du programme et, d’autre part, grâce à des expériences personnelles. En tant que voyageur passionné, je voyage souvent dans le monde entier et j’espère pouvoir me rendre un jour dans un village d’enfants SOS. Cela me permettra de me faire une idée sur place et ainsi de mieux représenter la fondation à l’extérieur. Bien entendu, les coûts doivent être pris en charge à titre privé, tout comme l’engagement du Conseil de fondation est bénévole. C’est une évidence pour moi et une part importante de mon engagement. 

Que souhaitez-vous pour SOS Villages d’Enfants Suisse? 

Il est important pour moi que SOS Villages d’Enfants reste aussi dynamique et innovant et joue un rôle de pionnier en matière de numérisation et de durabilité. Il est également très important de continuer à travailler efficacement. La certification ZEWO est une pierre angulaire très importante de la fondation, qui souligne le sérieux de ses activités. Diriger une organisation à but non lucratif n’est pas beaucoup plus différent que diriger une entreprise. L’efficacité et la gestion des coûts sont toujours des questions à l’ordre du jour. L’innovation et la numérisation aident à rester compétitifs. Je souhaiterais tout particulièrement que la notoriété de SOS Villages d’Enfants augmente encore en Suisse – peut-être comme j’ai eu l’occasion de le découvrir en Autriche. Cela aiderait beaucoup la fondation! 

En savoir plus sur le Conseil de fondation: Conseil de fondation SOS Villages d’Enfants – Aider les enfants – SOS Villages d’Enfants Suisse 

Responsable du contenu:

Cornelia Krämer

En tant que responsable du département Communication, je m'engage au quotidien pour que les enfants puissent être des enfants, quel que soit l'endroit où ils grandissent dans le monde.

À propos de la personne
retour