To the top button
Faire un don

Occasion pour le don

Occasion du don

Naissance

  • Naissance
  • Anniversaire
  • Autre

Je fais un don

Intervalle de don

Une fois par mois

  • Une fois par mois
  • Chaque trimestre
  • Chaque semestre
  • Une fois par an

Montant

CHF

Bitte Betrag wählen oder eingeben

Nous vous remercions du soutien que vous apportez aux programmes de la Fondation SOS Village d’Enfants Suisse par votre don.

DANS NOS PAYS CIBLES

Tenez-vous au courant de l’actualité des programmes de SOS Villages d’Enfants, des derniers effets de votre don et de l’évolution politique et économique dans nos pays cibles.

Ethiopie

Le 2 novembre, un accord de paix a été signé à Nairobi, au Kenya, entre les parties au conflit de la guerre civile. Depuis janvier, les convois peuvent emprunter quatre corridors qui ont été ouverts dans les régions d’Afar et d’Amhara. Deux fois par semaine, des vols humanitaires chargés de matériel et d’aides se dirigent vers la capitale régionale Mekelle. Depuis le village d’enfants SOS de Mekelle, on rapporte que la vie reprend lentement son cours normal. La situation est toutefois catastrophique :

  • Taux de malnutrition élevé chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que chez les femmes enceintes et allaitantes.
  • Les infrastructures éducatives et médicales sont totalement ou partiellement endommagées.
  • Des enfants, des femmes et des jeunes ont vécu des situations traumatisantes et ont besoin d’un soutien psychosocial urgent.
  • Le nombre de cas de violence sexuelle et sexiste parmi les femmes et les enfants est extrêmement élevé.

Le programme d’aide d’urgence sur place doit dans un premier temps atteindre 20 000 personnes.

Faire un don pour l'Éthiopie

Nicaragua

– Au Nicaragua, la situation des ONG continue de se dégrader. Ces dernières années, le gouvernement a interdit plus de 3000 organisations à but non lucratif et, lorsqu’il le pouvait, les a expulsées du pays.

– Vu la récurrence des catastrophes naturelles telles que les inondations, l’inflation massive dans le pays et l’exode croissant de la population, la situation s’aggrave considérablement pour les personnes qui restent dans le pays. Il est donc d’autant plus important que SOS Villages d’Enfants Suisse puisse continuer d’y intervenir et d’apporter une aide urgente grâce à ses propres programmes.

Faites un don maintenant pour les jeunes mères au Nicaragua

Lesotho

– Les élections législatives d’octobre ont été remportées par le parti de Sam Matekane, l’homme le plus riche du pays. Le parti fondé en mars 2022 a formé le nouveau gouvernement en coalition avec deux petits partis. L’ancien parti au pouvoir, l’ABS, n’a remporté que huit des 120 sièges du Parlement.

– En 2022 également, les participants à notre programme de formation des jeunes au Lesotho ont achevé ou repris leur formation. Dans cette vidéo, deux anciens participants racontent leur transition réussie vers l’indépendance.

En savoir plus sur le Lesotho

Népal

– Lors d’un récent voyage au Népal, la responsable de programmes Erika Dittli et la responsable de communication Cornelia Krämer ont visité nos sites actuels et ramené de nombreux souvenirs et impressions. Vous en apprendrez bientôt davantage à ce sujet ici, sur nos réseaux sociaux et sur notre blog.

– Le 24 janvier est la Journée internationale de l’éducation. Pour les enfants, l’accès à une éducation de qualité n’est pas seulement un droit, c’est aussi la condition d’un avenir autonome. À Bharatpur, au Népal, SOS Villages d’Enfants Suisse a lancé l’an dernier un nouveau projet visant à encourager la scolarisation dans les quartiers les plus pauvres de la ville. Objectif à long terme: faire passer le taux d’enfants et d’adolescents inscrits à l’école de 60 à 90%. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez ZOOM SOS.

En savoir plus sur le Népal

Niger

– Outre la présence croissante de groupes terroristes, la forte inflation est plus particulièrement à l’origine d’une détresse croissante au sein de la population. Au moins 300 000 enfants souffrent actuellement de malnutrition, et la famine persistante pousse de nombreuses familles à s’endetter, à vendre leurs derniers biens ou à fuir. Les répercussions se feront également sentir en 2023, indépendamment de l’inflation.

En savoir plus sur le Niger

Découvrez ce que nous accomplissons ensemble dans notre newsletter