To the top button

Protection de l'enfance

La protection des enfants et des jeunes est une priorité absolue pour SOS Villages d’Enfants. Nous mettons tout en œuvre pour la garantir.

Notre organisation internationale travaille avec des enfants qui sont privés de soutien parental ou qui risquent de le perdre. La protection de l’enfance est donc une priorité absolue pour SOS Villages d’Enfants.

SOS Villages d’Enfants ne tolère aucune forme d’abus, d’exploitation, de négligence ou de violation de la vie privée et des droits d’un enfant. Nous nous engageons à offrir un accueil attentionné et un environnement protecteur à toutes les filles et tous les garçons qui bénéficient de nos programmes.

Nos mesures
Afin d’ancrer la protection des enfants et jeunes dans nos quelque 3000 projets à travers le monde, nous prenons de nombreuses mesures.

  • Il existe des directives strictes en matière de protection de l’enfant. Elles se concentrent sur quatre axes clés : sensibilisation, prévention, signalement et réponse.
  • Dans tous les pays où nous opérons, nous donnons au personnel, aux enfants, aux jeunes et aux familles les moyens de prévenir, de reconnaître et de signaler les abus.
  • Des formations ciblées enseignent la résolution non violente des conflits et abordent les pratiques culturelles maltraitantes.
  • Nous mettons à disposition des enfants des personnes de confiance et des canaux en ligne anonymes pour signaler des incidents.
  • Nous examinons attentivement chaque signalement de maltraitance infantile. Sur la base de cette évaluation, nous décidons et appliquons des mesures concrètes.
  • Chaque année, l’équipe chargée de la protection de l’enfance (Child Care and Safeguarding Team) à SOS Villages d’Enfants International produit un rapport sur les activités de l’organisation dans ce domaine, sur les incidents et sur les recommandations de l’année précédente (voir Informations et téléchargements à droite).

Pour toutes ces mesures, nous travaillons conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant et aux Lignes directrices relatives à la prise en charge alternative des enfants.

Audit 2021 sur la protection de l’enfance

SOS Villages d’Enfants International a demandé à Keeping Children Safe, une organisation de protection de la jeunesse et de l’enfance réputée, de réaliser un audit externe. Ce rapport rendu en 2021 constate des manquements à la protection des enfants, et ce malgré des efforts considérables. En réaction immédiate, le Sénat international, soit la plus haute instance de supervision de SOS Villages d’Enfants International, a créé une commission spéciale pour traiter les cas et a adopté un plan d’action pour le renforcement de la protection de l’enfance.

Symbolbild Kinderschutz

SOS Villages d’Enfants International a demandé à Keeping Children Safe, une organisation de protection de la jeunesse et de l’enfance réputée, de réaliser un audit externe. Ce rapport rendu en 2021 constate des manquements à la protection des enfants, et ce malgré des efforts considérables. En réaction immédiate, le Sénat international, soit la plus haute instance de supervision de SOS Villages d’Enfants International, a créé une commission spéciale pour traiter les cas et a adopté un plan d’action pour le renforcement de la protection de l’enfance.

Plan d'action pour renforcer la protection de l'enfance

SOS Villages d’Enfants a retenu plusieurs mesures proposées par Keeping Children Safe. Dans son plan d’action, la fondation les détaille et présente leur mise en œuvre au cours des prochaines années. Ces améliorations s’appuient sur le système global de protection de l’enfance que l’organisation applique dans le monde entier depuis 2008. Si l’on remonte à la création de SOS Villages d’Enfants, on distingue quatre phases pour promouvoir la protection des enfants:

la protection de l'enfance

SOS Villages d’Enfants a retenu plusieurs mesures proposées par Keeping Children Safe. Dans son plan d’action, la fondation les détaille et présente leur mise en œuvre au cours des prochaines années. Ces améliorations s’appuient sur le système global de protection de l’enfance que l’organisation applique dans le monde entier depuis 2008. Si l’on remonte à la création de SOS Villages d’Enfants, on distingue quatre phases pour promouvoir la protection des enfants:

Phase 1, 1949 – 2004: initiative pionnière  
  • Après la Seconde Guerre mondiale, SOS Villages d’Enfants crée en Autriche une première structure d’accueil de type familial. Une approche différente des orphelinats. Là, les enfants abandonnés ou orphelins retrouvent la chaleur d’un foyer aimant et grandissent à l’abri de la maltraitance.
  • Le concept des villages d’enfants SOS se répand aux quatre coins du monde. Pour assurer la stabilité de ses programmes, l’ONG s’appuie sur les populations et ressources locales. Ainsi, même en temps de crise, les structures de prise en charge perdurent.

 

Avec la multiplication des programmes, la surveillance et la professionnalisation prennent de l’importance.

  • En 1978, le rôle de maman SOS devient une profession sociale reconnue et définie. Il fait désormais l’objet d’une formation.
  • Dans les années 1990, l’organisation crée les premiers bureaux régionaux afin de garantir un accueil de qualité à l’échelle mondiale.
  • En 2002 entrent en vigueur des normes internationales régissant le travail de toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs de SOS Villages d’Enfants.
Phase 2, 2005 – 2012: affirmation des principes fondamentaux  
  • La professionnalisation de l’accueil et de la protection des enfants continue.
  • En 2008, l’assemblée générale adopte une Politique de protection de l’enfant. Elle s’applique à tous les programmes de SOS Villages d’Enfants.
  • Au fil des années, l’organisation non gouvernementale la complète et la précise. Elle a notamment ajouté des règles de signalement et de gestion (Reporting & Responding Procedures) ainsi que des procédures d’enquête sur la protection de l’enfance (Child Protection Investigations).
  • En 2011, SOS Villages d’Enfants adopte un Code de conduite. Il oblige toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs à suivre les normes en vigueur et à adopter un comportement respectueux. Un outil clé pour protéger les enfants.

Aujourd’hui encore, la Politique de protection de l’enfant et le Code de conduite définissent la stratégie de SOS Villages d’Enfants.

Phase 3, 2013 – 2020: amélioration de la protection des enfants  
  • En 2018, l’organisation adopte la SOS-Care Promise. Il s’agit de critères régissant la qualité de la prise en charge d’enfants et de jeunes. Un cadre indispensable pour protéger les filles et garçons.
  • À l’échelle régionale et mondiale, on renforce et étend considérablement le réseau de protection de l’enfance.
  • On met sur pied de nouvelles formations et mesures préventives ainsi que des procédures améliorées de signalement et de gestion.
  • Chaque année, tous les bureaux de SOS Villages d’Enfants ont l’obligation de rendre des comptes.
  • Sur la base de ces informations, l’ONG rédige un rapport annuel sur la protection de l’enfant. Il est à disposition du public depuis 2018.
  • Keeping Children Safe, un organisme de contrôle externe, décerne à SOS Villages d’Enfants une certification de niveau 1: son système de protection de l’enfance est stable et fiable.
  • En 2017, cette même association lance l’enquête Independent Child Safeguarding Review (ICSR). Sur mandat de SOS Villages d’Enfants, elle examine d’anciens cas de maltraitance infantile. L’objectif de SOS Villages d’Enfants est de tirer des leçons des erreurs passées, de combler les lacunes et d’améliorer encore sa stratégie.
Phase 4, 2021 – 2024: plan d'action pour la protection des enfants et des jeunes  
  • SOS Villages d’Enfants met sur pied des procédures de signalement et de gestion fiables dans tous les pays.
  • L’organisation à but non lucratif développe ses capacités de protection des enfants et des jeunes.
  • Elle investit de manière ciblée dans 70 à 100 sites pour améliorer les normes et renforcer la protection des filles et garçons.
  • Les collaboratrices et collaborateurs suivent des formations régulières à ce sujet. Ils se soumettent à des évaluations obligatoires pour garantir une prise en charge de qualité. Une condition importante pour protéger les enfants.
  • On définit clairement les structures hiérarchiques et les responsabilités.
  • Les enfants et les jeunes suivent des cours de prévention. On leur donne plus d’occasions de participer activement. Leur implication joue un rôle clé pour créer un environnement protecteur et sûr.
  • Évaluation des risques: SOS Villages d’Enfants accorde un soutien ciblé aux programmes établis dans 25 pays en crise. Il faut protéger les enfants même dans les circonstances les plus difficiles. Ce processus est surveillé de près.
  • Système de médiation: en complément des mesures internes, des professionnels externes interviennent pour défendre les victimes. Ces personnes offrent conseils, soutien et accompagnement.
  • Un nouveau poste complète l’équipe de gestion internationale. Son rôle est de protéger les victimes, de veiller à ce qu’elles reçoivent un soutien adéquat et d’assurer une gestion adaptée des cas.
  • L’ONG crée des rôles internes similaires aux échelons régionaux et nationaux. De plus, des partenaires indépendants mènent des audits externes.
  • Pour soutenir les victimes, SOS Villages d’Enfants met à disposition des moyens exceptionnels (env. EUR 10 millions d’ici à 2024). Les organisations nationales veillent à disposer des réserves nécessaires.
  • La création d’un système international de gestion des cas permet un traitement uniformisé. Il s’agit notamment de tenir une banque de données, d’analyser les effets à long terme des mesures et de mandater un audit externe du système. Les collaboratrices et collaborateurs suivent des formations pour signaler les cas conformément aux normes et protocoles établis.
  • Les directions des bureaux de SOS Villages d’Enfants dans chaque pays sont personnellement responsables de la protection des victimes et des plans de soutien nationaux.
  • Conformément au Independent Child Safeguarding Review, l’ONG continue régulièrement de confier à des experts indépendants l’examen d’anciens cas de maltraitance. L’objectif est que la protection de l’enfance soit toujours au cœur des réflexions de SOS Villages d’Enfants et d’identifier les améliorations éventuellement nécessaires.
  • Toutes les victimes ont rapidement et entièrement accès à leurs propres données.

À ce sujet