To the top button

14.01.2021 Actualités Programme d'aide Tous Europe Le froid et la crise menacent des familles

  • Catégories
  • Région

Alors que les températures baissent, l’inquiétude monte pour les 7500 réfugiés du nouveau camp de l’île de Lesbos. Mais les familles grecques et les migrants sur le continent sont également menacés par le froid et ont un besoin urgent de soutien. SOS Villages d’Enfants apporte son aide sur les deux fronts.

« Le camp temporaire de Lesbos avait été installé à la hâte après l’incendie du camp de Moria et est absolument inadapté à l’hiver », rapporte Popi Gkliva, coordinatrice de l’aide d’urgence SOS de SOS Villages d’Enfants. La santé des réfugiés est en danger. Cette situation est particulièrement intolérable pour les enfants.

Un hiver sans chaleur

Des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants vivant actuellement dans de petites tentes sont exposés au froid et à la pluie, avec peu ou pas d’accès au chauffage, à l’électricité ou à l’eau chaude. L’hygiène et les conditions sanitaires sont critiques.

En outre, de nombreuses familles grecques souffrent encore des conséquences de la crise économique de 2009 et se sont à nouveau retrouvées en situation de détresse à la suite des mesures liées au coronavirus. « La seule solution est de soutenir à la fois les réfugiés et la population grecque, qui souffre également. L’intégration des réfugiés ne sera pas possible autrement », déclare la coordinatrice de l’aide d’urgence. Les enfants, quelle que soit leur origine, ont droit à une vie décente.

Le froid et la crise menacent des familles en Grèce

SOS Villages d’Enfants construit une garderie pour 500 enfants et familles sur Lesbos, photo : Giorgos Moutafis

Nouvelle garderie sur Lesbos

Pour soulager les enfants et familles réfugiés sur l’île grecque de Lesbos, au moins quelques heures par jour, SOS Villages d’Enfants construit actuellement un nouveau lieu de refuge : une garderie pouvant accueillir 500 enfants et qui propose un accompagnement psychologique, une aide sanitaire et des possibilités d’éducation. « À plus long terme, les enfants, réfugiés comme locaux, seront pris en charge et conseillés ensemble à la garderie. C’est la seule façon de réduire les tensions entre la population locale et les personnes dans les camps », déclare Nathalie Rutz, attachée de presse de l’organisation humanitaire.

Renforcement de la famille sur le continent

SOS Villages d’Enfants Grèce développe également son programme sur le continent grec, grâce au soutien de la Suisse. En raison du transfert de nombreux réfugiés vers le continent et de la fermeture simultanée des centres d’accueil des demandeurs d’asile par le gouvernement, de nombreuses familles et de nombreux enfants se retrouvent sans aide ni abri. Dans le cadre des programmes SOS de renforcement de la famille à Athènes, à Thessalonique, en Crète et dans la région de Ioannina, ils reçoivent un soutien psychosocial, une aide à la recherche d’emploi, des conseils pour élever les enfants dans de bonnes conditions sanitaires, l’accès à des points de contact sociaux, des lieux de thérapie et des activités sportives pour les enfants. Depuis 2015, ce programme a déjà permis d’aider 200 000 personnes, dont 300 mineurs non accompagnés.

Aidez-les sans tarder!