Nouvelle menace à Alep : le froid d’un hiver plus que rigoureux

Bien que les enfants du village d’enfants SOS d’Alep aient été déplacés à Damas depuis avril 2016, SOS Villages d’Enfants reste présente à Alep et dans ses environs pour apporter une aide aux populations déplacées, notamment les familles et les enfants.

 

Un collaborateur SOS de l'aide d'urgence en Syrie témoigne :
« Les gens suivent les couloirs humanitaires et marchent pendant deux ou trois heures jusqu’à ce qu’ils atteignent les postes de contrôle du gouvernement. Les personnes déplacées sont d’abord rassemblées dans des salles qui appartenaient à une ancienne usine de coton avant la guerre. Là-bas, il n’y a pas de séparation entre les familles et chaque salle contient jusqu’à 25 familles. Le plafond, très haut, rend les salles impossibles à chauffer alors que l’on fait face à un hiver rigoureux. Les gens sont ensuite déplacés dans des hangars, plus petits que les salles, mais non équipés en eau, en système d’assainissement, en meubles ou en chauffage. Les gens dorment sur des matelas à même le sol. Ils sont traumatisés, choqués, mais en même temps heureux, de ne plus avoir à craindre pour leur vie ou la vie de leurs enfants. »

Comment SOS Villages d’Enfants intervient-elle sur place auprès des enfants et des familles ? 

Avec l’hiver qui s’est installé, une nouvelle menace vient perturber les populations en Syrie : le froid. SOS Villages d’Enfants continue de déployer son programme d’urgence. 
 
Nourriture et eau 
SOS Villages d’Enfants distribue des repas chauds à près de 18 000 personnes chaque jour grâce à sa collaboration avec une autre ONG locale. La priorité est donnée aux familles récemment arrivées.
15 000 paniers de fruits sont également distribués à chaque famille, trois fois par mois.
10 conteneurs d’eau ont été installés à Alep pour approvisionner jusqu’à 5 000 personnes en eau. 
 
Santé
2 médecins permettent d’organiser les soins et le suivi médical nécessaires aux familles et enfants. Le nombre de bénéficiaires a atteint 1213 personnes. 1858 femmes ont participé au programme de sensibilisation à l’hygiène. En moyenne, 30 mères participent à ses sessions chaque jour.
 
Un autre témoignage d’un collègue SOS travaillant à Alep :
« La situation est très difficile pour les familles qui vivent actuellement à l’extérieur d’Alep. La plupart de ces personnes ont appris que leurs maisons à Alep avaient été détruites. Aujourd’hui, ils n’ont pas d’autre choix que de rester dans des abris en béton. Nous sommes également très inquiets des conditions de santé. Une tempête de neige a frappé la région d’Alep fin décembre et nous avons remarqué une augmentation du nombre de malades, en particulier, des enfants. Nous faisons de notre mieux pour fournir aux familles des repas chauds et des soins médicaux de base, mais il y a aussi un besoin énorme de chauffage et de vêtements d’hiver. » 
 
Maternité
8900 boites de lait infantile ont été distribuées aux familles ayant des bébés à Alep et ses alentours. 
 
Un membre du personnel SOS à Alep nous raconte :
« Aujourd’hui, nous faisions des évaluations des familles nouvellement déplacées. Les gens sont désespérés d’obtenir de l’aide, quelle qu’elle soit. Ils ont fui pour leur vie sans pouvoir emporter quoique ce soit avec eux. Le plus grand défi pour ces familles, c’est l’hiver et les nouvelles d’une tempête de neige approchant. Les enfants arrivent plein de frissons, malades et pleurent à cause du froid. Les mères essaient d’envelopper leurs enfants avec autant de couvertures que possible. Aucun d’entre eux n’a de vêtement d’hiver assez chaud. SOS Villages d’Enfants fait partie des organismes humanitaires travaillant avec ces personnes pour fournir du lait infantile et des repas quotidiens chauds. Nous faisons de notre mieux pour servir autant de personnes que nous le pouvons mais le nombre dépasse la capacité de toute organisation désireuse d’apporter son aide. » 
 
Education
Une école a été rénovée avec l’aide de SOS Villages d’Enfants et permet d’accueillir provisoirement 610 enfants âgés de 5 à 12 ans.Ce mois-ci, des vêtements d’hiver seront distribués si la situation le permet.

Pendant ce temps, à Damas 

143 enfants sont pris en charge au village d’enfants SOS de Qodsaya.
52 jeunes bénéficient d’un accompagnement dans deux structures pour les jeunes. Tandis que 125 familles bénéficient du programme de renforcement de la famille.
210 enfants participent au programme pour prévenir le travail des enfants mené par SOS Villages d’Enfants. L’association apporte un soutien financier aux familles qui envoient ces enfants à l’école.
76 enfants bénéficient de notre programme de santé (incluant des opérations chirurgicales). 

Quelles sont les prochaines étapes ?

Un espace d’accueil SOS pour les enfants devrait ouvrir prochainement à Alep et deux autres devraient également voir le jour dans les environs de la ville. SOS Villages d’Enfants prévoit également la rénovation des écoles détruites à Alep en collaboration avec le Ministère de l’Education. En collaboration avec l’Unicef, SOS Villages d’Enfants lance un projet d’éducation informelle auprès de 1200 enfants à Tartous. 
 
Alia Al-Dalli, directrice internationale de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord :
« SOS Villages d’Enfants International est profondément attristée par la tragédie humanitaire en cours à Alep et l’impact dramatique de cette situation sur les enfants. Les évacuations de zones assiégées devraient être autorisées à se poursuivre sans entrave et nous invitons toutes les parties concernées à permettre cela. La priorité immédiate doit être accordée au soin des enfants malades, blessés, qui ont perdu leurs parents ou sont séparés de leur famille. »