Deuxième violent séisme au Népal

Aide d’urgence augmentée à 1,7 million de francs

05/13/2015 – Hier à 12h50 (heure locale), un deuxième tremblement de terre a secoué le nord-est du Népal. Ce pays déplore déjà plus de 8000 morts et de nombreux orphelins d’un ou des deux parents, à la suite du tremblement de terre dévastateur du 25 avril dernier. La fondation SOS Villages d’Enfants aide ces enfants à travers un programme d’aide d’urgence à grande échelle et augmente le montant de cette aide à 1,7 million de francs.

Nos collaborateurs ont fort à faire : dans les camps d’aide d’urgence de SOS Villages d’Enfants, les enfants reçoivent nourriture et soins médicaux.
« Ce deuxième tremblement de terre nous a tous profondément affectés. Lundi dernier encore, nous avons été informés que les 14 nouvelles zones d’accueil pour enfants ont été mises en place comme prévu et que nos collaborateurs sur place accueillent chaque jour de nouveaux enfants pour établir leur situation, regrouper les familles ou leur offrir une protection durable. Et maintenant cette nouvelle tragédie ! SOS Villages d’Enfants va étendre ses programmes, raison pour laquelle nous augmentons encore une fois considérablement notre aide depuis la Suisse. Pour cela, nous avons besoin de toute urgence du soutien de la population suisse », déclare Christian Hosmann, directeur de la fondation SOS Villages d’Enfants.

« Les gens, ici, à Katmandou, ont couru dans les rues complètement paniqués, lors du deuxième séisme. Chez de nombreux enfants, les souvenirs traumatiques du premier séisme ont resurgi et on pouvait entendre partout des enfants crier ou pleurer. Compte tenu des circonstances, les enfants et les collaborateurs dans les villages d’enfants SOS sont relativement bien lotis. Mais les besoins sont encore énormes, et nous continuons de développer notre aide d’urgence », précise Shankar Pradhananga, directeur national de SOS Villages d’Enfants au Népal.

En plus des 14 zones d’accueil pour enfants déjà mis en place, SOS Villages d’Enfants prévoit désormais de créer de nouveaux camps de ce type, dans lesquels les enfants reçoivent nourriture et soins médicaux, ainsi qu’une assistance psychologique. Le travail de SOS Villages d’Enfants se concentre sur les activités suivantes :
  • Protection et accueil : les enfants ayant perdu leurs parents ou ayant été séparés d’eux lors du séisme sont accueillis provisoirement dans les installations de SOS Villages d’Enfants.
  • Regroupement familial : SOS Villages d’Enfants collabore avec les autorités et d’autres organisations d’entraide pour ramener les enfants à leurs parents ou à des proches.
  • Nouveau foyer : si les enfants n’ont plus ni parents, ni proches, ils peuvent rester dans un village d’enfants SOS, où ils trouvent un nouveau foyer.
Au Népal, SOS Villages d’Enfants vient en aide à 1800 enfants dans dix villages d’enfants SOS et à plus de 15'000 enfants et adultes en détresse à travers d’autres programmes. Sept des dix villages d’enfants SOS sont situés dans la région touchée par les séismes et ont activé leur aide d’urgence.