Sud Soudan : la violence provoque l’évacuation des enfants du village SOS

19/07/2016 - Face à une récente flambée de violences, les 130 enfants et jeunes du village d’enfants SOS de Juba ont dû être évacués, ainsi que les mères SOS et l’ensemble des équipes...

Les 130 enfants et jeunes du village d’enfants SOS de Juba ont dû être évacués, ainsi que les mères SOS.

La situation est extrêmement tendue au Sud Soudan, et particulièrement à Juba, la capitale, ce qui met gravement en péril l’accord de paix signé en août 2015 par les acteurs de la guerre civile.


Face à cette récente flambée de violences, les 130 enfants et jeunes du village d’enfants SOS de Juba ont dû être évacués, ainsi que les mères SOS et l’ensemble des équipes.

Bien qu’ils aient pu trouver un refuge sûr dans l’enceinte d’une école, les provisions d’eau et de nourriture sont limitées.

Le village d’enfants SOS a été pillé : des stocks de nourriture, des vêtements d’enfants, des lits et d’autres équipements ont été volés. « D’autres maisons ainsi que des commerces au sein de la communauté ont également été pillés et tout cela intensifie les menaces sur la sécurité des « familles SOS », souligne le directeur international de SOS Villages d’Enfants pour la région d’Afrique de l’Est et du Sud.

SOS Villages d’Enfants continue à assurer bien-être et sécurité aux enfants et aux jeunes qu’elle accompagne directement. « Nos équipes veillent constamment sur les enfants et évaluent les risques d’un retour au village d’enfants SOS. Ils envisagent aussi d’autres options. Nous ferons tout ce qui est possible pour que nos enfants retrouvent une vie normale ».

La crise sud-soudanaise était au cœur des discussions du 27e sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine (UA), qui s’est tenu les 17 et 18 juillet à Kigali (Rwanda).