Assurer une éducation de qualité

Nous travaillons avec les communautés et les autorités publiques pour développer et améliorer les services éducatifs locaux. Lorsqu'il n'existe pas d'infrastructure locale adaptée, SOS Villages d'Enfants gère aussi des jardins d'enfants, des centres d'accueil de jour, des écoles et des autres centres de formation professionelle.


Une bonne éducation permet aux enfants de vivre dans la dignité et d’être autonomes. Nous collaborons avec les communautés et les autorités de l’Etat afin de développer et améliorer les programmes de formation locaux. Là où il n’existe aucune infrastructure adéquate, SOS Villages d’Enfants gère ces propres jardins d’enfants, crèches, écoles et centre de formation professionnelle.

L’objectif prioritaire n’est pas seulement de rendre l’éducation possible et accessible, mais aussi d’assurer une éducation de qualité à tous les enfants de nos programmes. SOS Villages d’Enfants compte 229 jardins d’enfants SOS, 186 écoles SOS Hermann-Gmeiner et 58 centres de formation professionnelle SOS à travers le monde.

Jardins d’enfants SOS

Les jardins d’enfants SOS accueillent plus de 23’000 enfants: ils sont en effet ouverts aussi bien aux enfants des villages d’enfants SOS qu’à ceux du voisinage.

Ecoles SOS Hermann-Gmeiner

Les écoles SOS Hermann-Gmeiner dispensent une scolarité solide à 135’000 enfants et adolescents. Ces écoles reconnues par l’État sont également ouvertes aux enfants des communes environnantes.

Centres de formation professionnelle SOS

Les centres de formation professionnelle SOS assurent à 24’000 adolescents une formation à différents métiers. L’offre est axée sur les besoins du marché local du travail.

Programmes dʼéducation dans le monde

  • 229 jardins dʼenfants SOS
  • 186 centres de formation professionnelle SOS
  • 58 écoles SOS Hermann Gmeiner

148ʼ400 bénéficiaires dans le monde

  • Arli de Angola

    Arli, sept ans, vit au village d’enfants SOS de Benguela, en Angola. C’est une vraie petite tornade. Elle se réjouit d’aller à l’école et s’y rend en courant, se dépense pendant des heures à l’extérieur. Son léger handicap ne l’empêche pas de fréquenter une classe normale de l’école SOS Hermann Gmeiner. Pour en savoir plus...