To the top button

09.04.2019 Actualités Aide d'urgence Tous Mondial Crise au Venezuela

  • Catégories
  • Pays

80% des réfugiés vénézuéliens en Colombie sont des femmes et des enfants. Les zones de La Guajira et de Norte de Santander sont adaptées aux enfants, qui peuvent y apprendre et y jouer en toute sécurité. Le risque d’exploitation s’en trouve ainsi réduit.

Nous proposons des logements temporaires, des denrées alimentaires et des articles d’hygiène et transportons les femmes enceintes et les familles avec enfants des postes-frontières aux centres d’accueil. SOS Villages d’Enfants travaille en collaboration avec des partenaires locaux pour garantir aux familles vénézuéliennes l’accès à des services médicaux, éducatifs, juridiques et sociaux. Dans ce cadre, les besoins des enfants non accompagnés nous tiennent particulièrement à cœur. Nous leur offrons notre aide pour faciliter le regroupement familial, garantissons leur protection et leur assurons un logement.

Voici ce que nous mettons en œuvre pour les aider:

Colombie:

  • Espaces adaptés aux enfants et zones adaptées aux familles à La Guajira (Paraguacho’on, Riohacha et Maicao) et Norte de Sandander (Villa del Rosario) – zones sécurisées pour jouer et apprendre.
  • Logements et aide au regroupement familial pour les enfants non accompagnés.
  • Mise à disposition de logements temporaires, de denrées alimentaires, de produits d’hygiène à Santander (Bucaramanga) et Nariño.
  • Transport sécurisé des femmes enceintes et des familles avec enfants des postes-frontières aux centres d’accueil.
  • Renforcement des familles: accès aux services médicaux, éducatifs, juridiques et sociaux locaux.

 Equateur:

  • Mise à disposition de produits d’hygiène et de médicaments pour les familles touchées.
  • Aide à l’intégration des familles et des enfants non accompagnés dans les communautés d’accueil.
  • Informations aux familles nouvellement arrivées afin qu’elles connaissent et comprennent leurs droits.

 Pérou:

  • Soutien individuel aux familles pour les aider à protéger leurs enfants.
  • Aide apportée aux familles pour accéder à la formation formelle, aux soins, aux denrées alimentaires, aux services médicaux et aux services de protection.
  • Formation pour renforcer la prise en charge par les parents.

Ces publications pourraient aussi vous intéresser.

 
10. mai 2019

Les problèmes ne sont pas résolus

Ishwori Sharma, 59 ans, travaille pour SOS Villages d’Enfants depuis plus de 30 ans, notamment en tant qu’enseignant, directeur d’école et directeur de projet.

Lire la suite
 
30. mars 2019

«Chaos apocalyptique» après le cyclone au Mozambique

L’étendue de la catastrophe au Mozambique est indescriptible. Beaucoup d’endroits sont sous des mètres d’eau, des milliers de personnes, dont des centaines de familles et d’enfants, survivent sur les toits…

Lire la suite
 
22. février 2019

Catastrophes oubliées

L’opinion publique évince des catastrophes qui se son produites il ya longtemps, car…

Lire